Popularité: Emmanuel Macron a-t-il touché le fond?

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 05 mars 2019 - 12:07
Image
Le président Emmanuel Macron lors du grand débat à Bordeaux le 1er mars 2019
Crédits
© Caroline BLUMBERG / POOL/AFP
Emmanuel Macron a atteint depuis son élection des niveaux d'impopularité record.
© Caroline BLUMBERG / POOL/AFP

La côte de popularité d'Emmanuel Macron a sensiblement remonté ces dernières semaines, après être descendue à un niveau digne des pires moments de ses prédécesseurs. Signe d'une remontée durable ou léger mieux temporaire?

Après une fin d'année catastrophique, Emmanuel Macron a commencé à voir sa côte de popularité remonter au début de l'année. Selon un sondage Vivavoice diffusé lundi, 28% des personnes interrogées ont une bonne opinion de lui (+6 points). Selon Ipsos, elle a pris deux points à 26%. Des chiffres qui pourraient signifier qu'après avoir touché le fond, il ne peut que remonter.

Selon les enquêtes, Emmanuel Macron aura atteint au cours de la crise des Gilets jaunes -période également marquée par de nouvelles révélations dans l'affaire Benalla-  des niveaux d'impopularité presque record pour un président de la Vème République.

A époque équivalente, il aura même selon certains sondages fait pire que François Hollande. Un prisme qui peut cependant être trompeur puisque les crises les plus graves ne surviennent pas nécessairement au même moment dans différents quinquennats.

Voir: "Gilets jaunes": 55% des Français souhaitent que le mouvement s'arrête

François Hollande était tombé jusqu'à 20% seulement d'opinion favorable, Nicolas Sarkozy avait dégringolé jusqu'à 28%, Jacques Chirac n'avait jamais fait moins que 27 % et François Mitterrand avait longtemps détenu le record avec 22%.

Emmanuel Macron est désormais sur une dynamique positive en la matière, mais il part donc de très loin. Il n'est pas passé loin de devenir le président le plus impopulaire de la Vème République. 

Pourra-t-il s'extraire de cette situation? Un élément semble jouer en sa faveur: sa côte de confiance qui reste globalement correcte (39% selon le dernier sondage Harris interactive). En revanche, ce que l'exécutif affiche comme de la constance ou une nécessaire inflexibilité reste souvent assimilé à un manque d'écoute de la part des Français.

Ainsi, seuls 28% pensent qu'Emmanuel Macron a compris la gravité de la crise actuelle et 38% (contre 46%) estiment que sa décision de convoquer un grand débat national était "la bonne réponse à apporter". Une forte majorité (58%) estime enfin qu'Emmanuel Macron et son gouvernement doivent "modifier largement leur politique économique et sociale" pour les mois à venir. Pour 25%, ils doivent seulement "l'infléchir" en gardant les "grandes lignes" des réformes prévues et pour 9% ils doivent "garder le cap" de leur politique "sans la changer".

Lire aussi:

Pour deux Français sur trois, Macron n'a pas compris la gravité de la crise