Pour Darmanin, un bon resto parisien c'est 200 euros

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pour Darmanin, un bon resto parisien c'est 200 euros

Publié le 23/11/2018 à 10:57 - Mise à jour à 11:10
© ludovic MARIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Gérald Darmanin a voulu montrer jeudi combien il comprenait les gilets jaunes qui, pour certains, ne vivent qu'avec 950 euros par mois. Mais il a fait une bourde en racontant que ces gens-là ne pouvaient pas s'offrir de dîner dans un bon restaurant parisien. Pourquoi? Parce que selon lui, à deux, il faut dépenser au moins 200 euros…

Gérald Darmanin soutient les gilets jaunes. Mais dans sa manière de le dire, il manque sans doute un peu de discernement.

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a confié jeudi 22 devant des investisseurs étrangers, réunis à la Sorbonne pour la 13e édition des Etats de la France, qu'il comprenait la colère des manifestants. Mais la formule qu'il a utilisée montre à quel point il est déconnecté de la réalité du quotidien des Français.

"Nous devons tous intégrer et pas seulement expliquer, mais entendre et comprendre, ce que c'est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros, lorsque vous invitez quelqu'un et que vous ne prenez pas de vin", aurait-il ainsi confié.

Il évoquait là un dîner à deux dans un restaurant chic et étoilé, et sans consommation d'alcool. Car dans une auberge ou brasserie typiquement parisienne, une note ne monte généralement pas si haut.

Lire aussi: le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mais veut réduire la dépendance au pétrole, affirme Darmanin

Mais même pour un restaurant gastronomique étoilé, comme on peut en trouver des dizaines dans le guide Michelin, on peut dépenser moins, et tout en se faisant plaisir.

Le restaurant Le Gabriel, dans le 8e arrondissement de Paris, propose par exemple des menus à partir de 95 euros. Au Taillevent, il est possible de se régaler dès 90 euros.

Le restaurant Mariette, dans le 7e arrondissement non loin de la Tour Eiffel, propose lui des menus gastronomiques entre 52 à 65 euros.

Cette sortie de Gérald Darmanin vient rejoindre la longue liste des petites phrases des responsables politiques, dans la même lignée que Jean-François Copé qui avait estimé le prix d'un pain au chocolat à 15 centimes, ou cette élue LREM qui se plaignait l'an dernier de devoir manger beaucoup de pâtes avec son salaire mensuel de 5.000 euros.

Et aussi:

Le Maire et Darmanin défendent un budget tourné vers "ceux qui travaillent"

Pour Copé, un pain au chocolat coûte "aux alentours de 10 ou 15 centimes"

Disposant d'une indemnité de 5.000 euros, une députée se plaint "de manger pas mal de pâtes"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Gérald Darmanin a confié jeudi que selon lui un dîner à deux dans un bon restaurant parisien tournait "autour de 200 euros".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-