Pour François Bayrou, Alain Juppé est "compatible avec la nécessité de reconstruire le centre"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pour François Bayrou, Alain Juppé est "compatible avec la nécessité de reconstruire le centre"

Publié le 10/07/2016 à 16:39
©Gonzalo Fuentes
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

François Bayrou a fait un nouveau pas en direction d'Alain Juppé en déclarant que ce dernier, même en tant que candidat de la droite, il peut être un des moteurs de la reconstruction du centre.

François Bayrou, président du MoDem, a déclaré dimanche au site Atlantico qu'Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, était "compatible avec la nécessité de reconstruire le courant politique du centre qui manque à la France".

"Alain Juppé a deux traits qui méritent considération. Il est le mieux placé de ceux qui considèrent qu'il est mieux de rassembler que d'opposer. Concernant les réformes qu'il propose, on peut avoir des débats, mais il est en situation de rassembler", a estimé M. Bayrou.

L'ancien Premier ministre "ne considère pas que c'est en exploitant les instincts et les divisions primaires que l'on va trouver une solution pour le pays. Nicolas Sarkozy a fait un autre choix, c'est l'expression d'une nature", a ajouté M. Bayrou.

M. Juppé est donc "compatible avec la nécessité de reconstruire le courant politique du centre qui manque à la France. Du moins, son élection peut le permettre".

Selon le maire de Pau, "la voie qui permettrait à l'opposition d'être plus juste et plus efficace serait qu'elle s'organise en deux sensibilités. Le fait que l'on ait décidé de faire un pseudo parti unique +de la droite et du centre+ a interdit à la droite d'être la droite et au centre d'être le centre".

"Ainsi, le FN a prospéré sur l'espace de la droite, et le Parti socialiste a prospéré sur l'espace du centre. Cela est mécanique", a analysé M. Bayrou. "L'organisation de ces deux expressions, l'une clairement à droite et l'autre clairement au centre, recréerait la possibilité d'une majorité bâtie sur le dialogue. Car sans dialogue, il y a explosion. C'est ce que l'on peut voir au PS aujourd'hui."

M. Bayrou a de nouveau reproché à l'opposition d'avoir "laissé passer" la loi Travail sans déposer de motion de censure. "Et ce, à 9 mois d'un scrutin majeur. Cela veut dire que personne ne veut monter à la tribune, et donc que la tribune n'a aucune importance."

"Ils ne croient plus au Parlement, majorité et opposition confondues, ils ne croient plus en eux-mêmes, explosés qu'ils sont dans leur opposition interne à quelques mois de la primaire. Ils se planquent", a affirmé M. Bayrou.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


François Bayrou a déjà laissé entendre que si Alain Juppé est présent à la présidentielle, il le soutiendra.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-