Pour Macron, l'audiovisuel public est "la honte de la République"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pour Macron, l'audiovisuel public est "la honte de la République"

Publié le 05/12/2017 à 15:46 - Mise à jour à 16:00
© LUDOVIC MARIN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors qu’il recevait lundi les députés de la commission des affaires culturelles, Emmanuel Macron s'en serait pris à l'audiovisuel public qu'il aurait décrit comme la "honte de la République", selon une information rapportée par "L'Express".

Emmanuel Macron n'a pas mâché ses mots pour exprimer son mécontentement. Alors qu'il recevait lundi 4 les députés de la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale à l’Elysée, le chef de l'Etat aurait fait savoir que l'audiovisuel public n'était pas à son goût, selon une information rapportée ce mardi 5 par L'Express.

Ainsi, lors de son discours, il s'en serait pris aux entreprises de ce secteur, dénonçant leur mauvaise gestion, la médiocrité des contenus qu'elles proposent mais aussi les relations "malsaines" qu'elles entretiennent avec leurs partenaires extérieurs (animateurs, producteurs, etc). Il aurait notamment surpris son auditoire en affirmant que l'audiovisuel public était la "honte de la République".

Lors de son allocution, le président aurait également évoqué le travail des journalistes, estimant qu'ils ne feraient pas "le travail d’éthique nécessaire” pour lutter contre les "fake news". En parallèle, il aurait aussi déploré le mode de nomination des dirigeants de l’audiovisuel public, à savoir le président de Radio France, celui de France Télévisions et de France Médias Monde (RFI, France 24). Depuis 2013, c'est le CSA qui les nomme.

Enfin, il a expliqué que la situation de l'audiovisuel ne pouvait se résumer ni à une question de personnes, ni à une question d'économies.

Pour rappel, en septembre dernier, la ministre de la Culture, François Nyssen, a annoncé que le budget des groupes de l'audiovisuel public sera réduit de 36 millions d'euros l'an prochain par rapport à 2017. Le tout, pour contribuer à la maîtrise des dépenses publiques.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuel Macron aurait qualifié l'audiovisuel public de "honte de la République".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-