Pour Ménard, l'union des droites c'est "Marion Maréchal ou Eric Zemmour"

Pour Ménard, l'union des droites c'est "Marion Maréchal ou Eric Zemmour"

Publié le :

Lundi 17 Juin 2019 - 15:38

Mise à jour :

Lundi 17 Juin 2019 - 15:50
© SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Robert Ménard, le maire de Béziers, a expliqué dimanche 16 sur BFMTV que l'union des droites, fantasmée par une partie de son camp, ne pourrait se faire qu'avec Eric Zemmour ou Marion Maréchal. L'idée est de créer un parti qui sera "un partenaire du RN". 

Pour le maire de Béziers, le Rassemblement national ne pourra pas gagner en 2022 car c'est "un parti très centralisateur, très interventionniste". Pour l'emporter, Robert Ménard souhaite voir l'union des droites se faire sur une ligne "plus identitaire" qui serait mieux incarné pour lui par des personnalités comme Eric Zemmour ou Marion Maréchal.

"Le RN seul ne peut pas gagner. Je ne suis même pas sûr que cela soit souhaitable, car nous devons rassembler les différentes droites", a-t-il expliqué sur BFMTV dimanche. Et de poursuivre: "Le FN -ou RN- est un parti très centralisateur, très interventionniste. Je suis plus libéral, pro européen, moins centralisateur. Or cette sensibilité, moins souverainiste et plus identitaire, regroupe des gens comme Marion Maréchal ou Eric Zemmour".

La première a "toutes les qualités requises" pour réaliser l'union des droites "mais pas sûr qu’elle en ait envie aujourd’hui", a jugé l'édile. "Mais Eric Zemmour est un autre visage qui peut incarner cette sensibilité-là". Un leader donc pour construire "parti qui sera un partenaire du RN" avec "un courant de gens (Maréchal et Zemmour, NDLR), et un certain nombre d’élus républicains".

Lire aussi – Zemmour candidat en 2022: ses amis estiment qu'il pourrait "se laisser convaincre"

Eric Zemmour pourrait-il se laisser séduire par l'idée d'une candidature à l'élection présidentielle en 2022? Bien que l'intéressé s'en défende, la presse affirme qu'il aurait sondé ses proches sur cette éventualité. 

Ceux-ci ont estimé "que l'argent ne sera pas pour lui un souci, tant les donateurs seraient nombreux. De même, n'aura-t-il aucun problème à s'entourer d'une armée de bénévoles". Ils voudraient "le voir porter les thèmes du «Grand remplacement», de «l'invasion migratoire» et de «l'islamisation de la France» en 2022 et éviter à tout prix un second tour Macron-Le Pen".

DAns le camp de Marion Maréchal également l'idée d'une candidature fait son chemin. Des proches, dont son père Samuel Maréchal, ont ainsi récemment lancé une association politique afin de porter la jeune femme au pouvoir.

Voir:

Marion Maréchal, la première Le Pen au pouvoir?

Pour Marion Maréchal, "le positionnement populiste semble être une impasse électorale"

"L'union des droites" s'invite dans le débat chez les jeunes LR

Robert Ménard n'entrevoit l'union des droites que portée par Eric Zemmour ou Marion Maréchal.


Commentaires

-