Pour Philippe Doucet, proche de Valls, "moins d'une dizaine" de députés rejoindront Macron

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pour Philippe Doucet, proche de Valls, "moins d'une dizaine" de députés rejoindront Macron

Publié le 30/01/2017 à 13:44 - Mise à jour à 13:46
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Député du Val-d'Oise et proche de Manuel Valls, Philippe Doucet a écarté ce lundi matin la possibilité d'une désertion des députés socialistes pour aller dans le camp d'Emmanuel Macron. Selon lui, "la majorité ne suivra pas".

Le député Philippe Doucet, membre du Pôle des Réformateurs et proche de Manuel Valls, a estimé ce lundi 30 sur RTL qu'il pourrait y avoir "moins d'une dizaine" de députés, sur la cinquantaine que compte le Pôle, qui rejoignent Emmanuel Macron.

"Je pense que la majorité ne suivra pas". "Peut-être même moins" d'une dizaine de députés pourraient être concernés, a-t-il estimé, à la veille d'une réunion du Pôle des Réformateurs.

"On se voit demain, on va en discuter, mais je pense que ça n'est pas si simple que ça. D'abord parce qu'on ne sait pas ce que pense Emmanuel Macron. Et puis par ailleurs, quand vous êtes un député socialiste élu par des électeurs socialistes avec des militants socialistes, vous avez aussi des comptes à rendre à vos propres militants et à vos propres électeurs", a-t-il expliqué.

Pour ce proche de Manuel Valls, l'enjeu pour le vainqueur de la primaire à gauche Benoît Hamon est désormais d'"élargir" son assise.

"Je pense qu'il a (...) intérêt à réunir les candidats à la primaire autour de lui pour voir progressivement comment il peut élargir. Il faut qu'il ait cette dynamique du rassemblement et qu'il regarde où il y a des points de convergence", a déclaré le député du Val-d'Oise.

"Benoît Hamon, il a dans la semaine, dans les quinze jours qui viennent un choix à faire, et je pense qu'il fera le bon choix. Il doit élargir. Il faut qu'il fasse l'inverse de François Fillon. François Fillon, il a été élu sur le libéralisme et le christianisme, pour aller vite, il n'a pas élargi à la fois sur son projet ni sur les hommes et les femmes, et on en voit le résultat aujourd'hui. Benoît Hamon à partir de sa matrice il faut qu'il élargisse, qu'il passe d'un projet pour la primaire à un projet pour la présidentielle".

"Quand vous regardez ce qu'est le revenu décent proposé par Manuel Valls et la première étape du revenu universel de Benoît Hamon, il y a des convergences possibles, même s'il peut y avoir un désaccord philosophique", a souligné le député.

M. Doucet a relevé d'autres "points de convergence", sur la sécurité ou l'écologie, "même s'il y a des désaccords qui resteront". "Il faut tendre la main et il faut travailler", a-t-il conclu.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Philippe Doucet est convaincu que la majorité des députés socialistes ne quitteront pas le PS pour rejoindre Emmanuel Macron.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-