Pour Sarkozy, l'homme n'est pas "le seul responsable" du changement climatique

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pour Sarkozy, l'homme n'est pas "le seul responsable" du changement climatique

Publié le 14/09/2016 à 20:10 - Mise à jour à 20:11
©Vincent Kessler/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Devant l'Institut de l'Entreprise, Nicolas Sarkozy a affirmé ce mercredi que "l'homme n'était pas le seul responsable" du changement climatique. En parallèle, le candidat à la primaire de la droite a souhaité que "la France porte une conférence sur la démographie", un sujet "plus important" selon lui.

Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite pour 2017, a affirmé que "l'homme n'était pas le seul responsable" du changement climatique et souhaité que "la France porte une conférence sur la démographie", ce mercredi 14 devant l'Institut de l'Entreprise. "On a fait une conférence sur le climat. On parle beaucoup de dérèglement climatique, c'est très intéressant mais ça fait 4,5 milliards d'années que le climat change. L'homme n'est pas le seul responsable de ce changement", a affirmé l'ex-chef de l'Etat, selon des propos rapportés à l'AFP par son directeur de campagne, Gérald Darmanin.

"Je préfèrerais qu'on parle d'un sujet plus important: le choc démographique. La France doit porter une conférence sur la démographie. Jamais la terre n'a connu un choc démographique tel qu'elle va le connaître, puisque nous serons onze milliards dans quelques années. Là, l'homme en est directement responsable. Et personne n'en parle", a-t-il regretté.

La COP21, conférence internationale sur le climat, s'est tenue du 30 novembre au 12 décembre 2015 à Paris. Sa présidente, Ségolène Royal, également ministre de l'Environnement, a affirmé mercredi que la procédure de ratification de l'accord de Paris avançait dans les pays de l'Union européenne, qui a pris du retard sur la Chine et les Etats-Unis.

L'ancien président, qui avait initié le Grenelle de l'environnement durant son quinquennat, a pris des positions ces dernières années en matière d'écologie qui ont suscité des critiques, y compris à droite, dont une remise en cause du principe de précaution ou un soutien à l'exploration du gaz de schiste.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"On a fait une conférence sur le climat. C'est très intéressant mais ça fait 4,5 milliards d'années que le climat change", a déclaré Nicolas Sarkozy.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-