Pour Stéphane Le Foll, Edouard Philippe a fait une "grosse bêtise"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Pour Stéphane Le Foll, Edouard Philippe a fait une "grosse bêtise"

Publié le 20/12/2017 à 09:58 - Mise à jour à 10:06
© Jacques DEMARTHON / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Invité dans la matinale de France Inter ce mercredi, Stéphane Le Foll est revenu sur le coûteux vol Nouméa-Paris du Premier ministre Edouard Philippe. Pour l'ancien porte-parole, il a fait "une grosse bêtise" en préférant un vol à 350.000 euros.

"Ça fait cher", a commenté Stéphane Le Foll a propos du vol Nouméa-Paris d'Edouard Philippe ce mercredi 20 dans la matinale de France Inter. Lors de son déplacement en Nouvelle-Calédonie au début du mois de décembre, le Premier ministre s'était déplacé avec un avion de l'armée de l'air, un A340.

Seulement le vol retour n'a pas été le même. Après un vol Nouméa-Tokyo effectué encore une fois avec un avion français, le Premier ministre et son équipe ont fait appel à une entreprise privée pour affréter un appareil plus confortable. Cet autre A340 première classe a pu arriver deux heures plus tôt que le vol prévu à l'origine, "une grosse bêtise" selon Stéphane Le Foll.

"Les avions de la République sont pilotés par des militaires qui, lorsqu'on leur dit de partir plus tard, partir plus tôt, ils agissent et répondent à la commande. (...) Franchement moi je veux bien que le Premier ministre assume (...) mais enfin quand même. Moi je comprends pas, là je sais pas", a déclaré l'ancien porte-parole du gouvernement.

A voir aussi: Edouard Philippe: 350.000 euros pour un vol Tokyo-Paris

Quant à la question de l'organisation, Edouard Philippe devait rentrer plus tôt au nom de la continuité de l'Etat car Emmanuel Macron devait lui aussi sortir du territoire français peu de temps après, Stéphane Le Foll s'est aussi montré surpris.

"Quand on part à Nouméa, on a un calendrier quand on est Premier ministre. Ça se prépare, on sait quand on doit revenir et on sait quand même que le président de la République peut partir, il doit y avoir la continuité de l'Etat. Si on part à Nouméa sans savoir qu'il pourrait y avoir vacuité dans l'exercice du pouvoir c'est un petit sujet d'organisation là. Alors pour les professionnels de l'organisation, soit disant du nouveau monde et bien bravo le nouveau monde", s'est exclamé l'ancien ministre de l'Agriculture.

Il a ensuite expliqué que les avions de l'armée de l'air étaient très confortables, même pour les hommes de grande taille comme lui même ou le Premier ministre. "En plus le Premier ministre a un endroit spécifique pour lui", selon Stéphane Le Foll un avion type première classe n'était donc pas nécessaire pour qu'Edouard Philippe et son équipe puissent se reposer.

Le chef du gouvernement s'est quant à lui justifié sur RTL ce mercredi aussi. Il a expliqué "assumer" pleinement ce choix d'avoir pris un vol privé. Il a d'ailleurs tenu à préciser que le déplacement de Manuel Valls à Nouméa, lors du précédent quinquennat, avait couté plus cher que le sien.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Stéphane Le Foll a qualifié le vol Tokyo-Paris à 350.000 euros d'Edouard Philippe de "grosse bêtise".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-