Brigitte Macron: lutte contre l'autisme ou "sous-marin", quel rôle pour la première dame?

Brigitte Macron: lutte contre l'autisme ou "sous-marin", quel rôle pour la première dame?

Publié le 06/07/2017 à 11:56 - Mise à jour à 12:15
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Nouvelle première dame, Brigitte Macron devrait voir son rôle défini par une charte en cours d'écriture. Son passage à l'Elysée devrait a priori être marqué par un engagement dans la lutte contre l'autisme. Mais reste surtout à savoir quelle place elle compte prendre dans les affaires publiques.

Restée assez discrète, mais pas pour autant inactive, pendant la campagne présidentielle, Brigitte Macron doit désormais assumer et s'approprier le rôle de première dame. Une fonction qui devrait être encadrée par une charte en cours de rédaction.

Ce système inédit doit aider l'épouse du président de la République à faire la synthèse entre les chantiers qu'elle souhaite mener et le nécessaire retrait par rapport aux affaires publiques afin de ne pas embarrasser l'exécutif.

Alors que beaucoup comparent déjà le couple Macron au couple Obama, Brigitte Macron voudrait elle aussi se lancer dans une grand cause comme Michelle Obama l'a fait avec l'obésité infantile. D'autres épouses ou compagnes de présidents français s'étaient également engagées dans l'associatif (Bernadette Chirac et les pièces jaunes, Valérie Trierweiler et le Secours populaire...). Des épouses qui ont parfois affiché leur soutien à tel ou tel politique.

C'est en priorité à l'autisme que devrait se consacrer Brigitte Macron, une cause à laquelle elle a déjà été sensibilisée au cours de plusieurs déplacements durant la campagne présidentielle par des proches ou des élus. Certains annoncent déjà la création d'une fondation. Mais il faudra prendre garde à ne pas empiéter sur le domaine de la Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées Sophie Cluzel.

Selon La Parisienne, il se murmure dans l'entourage de la première dame que c'est elle qui a poussé le président de la République à faire du handicap une grande cause nationale. Mais elle effectuerait aussi un travail "de sous-marin", dénouant les conflit internes. Un travail qui resterait cependant très secondaire, 90% des son temps étant consacré, à 64 ans, à ses enfants et petits-enfants selon l'Elysée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Brigitte Macron pourrait créer une fondation consacrée à l'autisme.

Fil d'actualités Politique