Présidentielle 2017: le chômage reste la première préoccupation des Français devant la sécurité et le terrorisme

Présidentielle 2017: le chômage reste la première préoccupation des Français devant la sécurité et le terrorisme

Publié le 07/12/2016 à 13:09 - Mise à jour à 13:10
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

François Hollande n'a pas su en inverser durablement la courbe, et cela aurait été sans doute son boulet s'il s'était présenté: le chômage redevient le principal sujet de préoccupation des Français à cinq mois du premier tour de la présidentielle de 2017.

La lutte contre le chômage redevient la première préoccupation des Français à moins de cinq mois du 1er tour de l'élection présidentielle, devant la sécurité et la lutte contre le terrorisme, selon un sondage Ifop-Fiducial diffusé mercredi.

Interrogés sur "les enjeux prioritaires", 54% des Français citent la lutte contre le chômage, devant la sécurité et la lutte contre le terrorisme (48%), l'amélioration du pouvoir d'achat (38%) et la préservation du modèle de protection sociale (33%) français. (Plusieurs réponses étaient possibles).

Près d'un sur trois (27%, +10) citent à égalité la lutte contre le chômage et la sécurité (27%, -31) en 1ère réponse, selon cette enquête pour le site Atlantico. Fin juillet, au lendemain des attentats de Nice et Saint-Etienne-du-Rouvray, la sécurité et la lutte contre le terrorisme arrivaient très largement en tête (58%), loin devant la lutte contre le chômage (17%).

Près d'un Français sur cinq (19%, +11) citent aujourd'hui l'amélioration du pouvoir d'achat comme premier enjeu et 17% (+11) la préservation du modèle social français.

La lutte contre le chômage est mentionnée en 1er par 29% des proches de la gauche et 26% de ceux de la droite. La sécurité et la lutte contre le terrorisme est en revanche le premier enjeu pour 37% des sympathisants de droite et seulement 15% de ceux de gauche.

Enquête réalisée en ligne du 28 au 30 novembre auprès de 2.006 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1% à 2,2%.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


PARTAGER CET ARTICLE :


54% des Français citent la lutte contre le chômage comme première prioritaire.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-