Selon Marine Le Pen, Macron était "mangé des yeux" par la présentatrice du JT de TF1

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Selon Marine Le Pen, Macron était "mangé des yeux" par la présentatrice du JT de TF1

Publié le 13/03/2017 à 16:52 - Mise à jour à 17:30
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Elsa Taillandier

-A +A

Invitée dans la matinale de Franceinfo ce lundi matin, Marine Le Pen a évoqué un possible débat avec le candidat Emmanuel Macron. Bien qu'elle l'accepte, il sera selon elle difficile de débattre dans des "conditions de neutralité" à cause "d'amitiés" du leader d'En Marche.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont actuellement en tête des sondages et se sont vu plusieurs fois proposer un débat télévisé. La candidate frontiste a évoqué la possibilité d'un tel débat dans la matinale de Franceinfo ce lundi 13.

Bien qu'elle accepte ce débat, "évidement je veux débattre avec tout ceux qui le souhaitent", Marine Le Pen craint de ne pas pouvoir trouver de chaîne adéquat.

En effet, la candidate a dénoncé des liens qui relieraient Emmanuel Macron à certains médias: "monsieur Macron a, avec une série de dirigeants de presse, que ce soit France télévisions, que ce soit Radio France, que ce soit le groupe de monsieur Drahi, des amitiés", Rebaptisant la chaine BFMTV "BFMacron".

De ce fait, Marine Le Pen disait craindre que les débat ne se déroulent pas "dans des conditions de neutralité" optimales.

"Si des amitiés existent, ce que je ne sais pas, les amitiés n'iront pas jusqu'aux consignes" lui a répondu Jean-Michel Apathie.

Après que le journaliste lui ai rappelé que BFMTV avait été beaucoup moquée pour avoir régulièrement invité Florian Philippot, Marine Le Pen a poursuivit sa démonstration en s'attaquant à Anne-Claire Coudray, présentatrice du JT de TF1.

"Lorsque monsieur Macron est interrogé sur TF1 avec Anne-Claire Coudray qui le mange des yeux en lui disant +mais monsieur, qu'est-ce que vous êtes bon en économie+. Non mais c'était hallucinant" a-t-elle déclaré.

La journaliste avait réellement dit à Emmanuel Macron: "vous avez été ministre de l’Économie, vous êtes donc très performant sur les questions économiques".

Marine Le Pen n'a pas été la seule au Front National a remettre en cause la déontologie de la journaliste lors de l'interview d'Emmanuel Macron au JT de 20h de TF1 dimanche 12. Sébastien Chenu et Steeve Briois, respectivement conseiller régional "Rassemblement bleu Marine" dans les Hauts-de-France et député européen ainsi que vice-président du FN, ont commenté cette interview sur Twitter.

 

Auteur(s): Elsa Taillandier


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Marine Le Pen a accusé certains médias d'être orientés et de soutenir Emmanuel Macron.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-