La présidentielle de 2017

©Wikimedia Commons Rémi Mathis

Qui sera le huitième président de la Ve République? Après l'élimination de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite et le renoncement surprise de François Hollande, une seule certitude: un nouveau visage s'installera à l'Elysée au soir du 7 mai 2017. Pour le reste, ce scrutin s'annonce particulièrement ouvert notamment en ce qui concerne l'issue du premier tour du 23 avril. Sondages, programmes, événements: suivez la campagne présidentielle avec FranceSoir.

Un ancien dirigeant de l'organisation raciste américaine Ku Klux Klan (KKK) a apporté son soutien à la candidate d'extrême droite à la ...
François Bayrou a proposé mercredi à Emmanuel Macron une alliance pour la présidentielle. Une "main tendue" acceptée dans l'heure qui a suivi par l'ex-ministre de l'Economie et qui a donné naissance à un attelage centriste en position de se qualifier pour le second tour de mai prochain.
Jean-Luc Mélenchon a présenté dimanche son programme économique pour la présidentielle 2017. Au menu: un grand plan de relance à 273 milliards d'euros au total sur cinq ans qui devrait permettre de baisser le chômage, améliorer le service publique, et répondre aux urgences sociales et écologiques. Tout en réduisant drastiquement la dette et le déficit.
Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon: trois principaux candidats se disputent les faveurs des électeurs de gauche pour la ...
Chantre de l'exemplarité, pourfendeur de "la droite du fric, la gauche du fric", le Front national est pourtant étonnamment discret à propos des affaires qui embarrassent François Fillon depuis les premières révélations du "Canard enchaîné" début février. Et pour cause, le parti de Marine Le Pen est lui aussi mêlé à un certain nombre de dossiers pour le moins gênants...
Les déclarations de patrimoine des candidats à l'élection présidentielle seront pour la première fois rendues publiques au moins quinze ...
Les candidats à la présidentielle devront publier leur déclaration de patrimoine d'ici le 9 avril. Mais alors que le "PenelopeGate" fait rage et qu'il dévoile ses 10 mesures pour la transparence de la vie publique, Benoît Hamon a décidé de dévoiler la sienne ce jeudi.
Une proche collaboratrice de François Hollande –son ancienne attachée de presse et aujourd'hui sénatrice– vient de rejoindre l'équipe de campagne de Benoît Hamon. Frédérique Espagnac affirme aussi avoir reçu la bénédiction du président de la République pour cette tâche. Un signe qui pourrait laisser penser que le locataire de l'Elysée soutiendrait le vainqueur de la primaire de la gauche.
La présidente du Front national a annoncé dimanche qu'elle tendait la perche à Henri Guaino (LR) ou Nicolas Dupont-Aignan (Debout La France) pour rejoindre le "camp des patriotes". Marine Le Pen annonce clairement que sa future majorité irait au-delà des seules limites du FN.
François Bayrou, qui doit confirmer d'ici le 20 février s'il sera ou non candidat à la présidentielle, estime que le maintien de François Fillon est une "menace pour l'alternance". Il ajoute que l'affaire Fillon est une "menace pour la démocratie".
François Fillon poursuit son déplacement à la Réunion. Entre une messe et un pique-nique, il multiplie les échanges avec les militants locaux, sans déclaration à la presse.
Le candidat socialiste pour le scrutin de 2017 vient de dévoiler les personnalités qui l'entoureront lors de la campagne. Outre les personnalités politiques, sept personnalités issue de la sphère académique, viendront prêter main forte à celui qui n'est encore qu'un outsider dans les sondages.
Marine Le Pen a participé à la première émission importante de la campagne jeudi sur France 2. La président du Front national a débattu avec Najat Vallaud-Belkacem et Patrick Buisson.
François Fillon ne serait pas présent au second tour de la présidentielle selon un sondage Opinionway pour "Les Echos" et Radio Classique. Visiblement miné par les affaires, il ne parvient plus à se hisser à la hauteur de Marine Le Pen et d'Emmanuel Macron.
Marion Maréchal-Le Pen a lancé ce dimanche matin un appel aux déçus de la droite, assurant qu'ils trouveraient certaines réponses dans le programme électoral de Marine Le Pen, "que ce soit en matière fiscale, migratoire, sociale, sur la question de la souveraineté".
Benoît Hamon a été officiellement investi comme candidat socialiste à la présidentielle ce dimanche, à la Mutualité. Anne Hidalgo, qui a ouvert la cérémonie, n'a pas tari d'éloges sur le vainqueur de la primaire à gauche, à qui elle loue le fait que la gauche ait "repris des couleurs".
En plein scandale suite aux révélations du "Canard enchaîné" visant son épouse pour des soupçons d'emplois fictifs, François Fillon n'a plus la côte dans les sondages. A trois mois de la présidentielle, il est donné perdant dès le premier tour.
L'aile droite du parti socialiste a demandé à exercer son "droit de retrait" face au projet de Benoît Hamon et cette "gauche radicalisée" qui se profile.
Les urnes ont parlé dimanche: Benoît Hamon a largement remporté la primaire du PS et de ses alliés ce dimanche soir, devançant Manuel Valls de plus de 17 points (58% contre 41% des suffrages). Il pourra s'appuyer sur un premier sondage Kantar Sofres onepoint diffusé dimanche soir qui le place devant Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle de 2017.
Jeudi soir, François Fillon a annoncé qu'il se retirerait de la course à la présidence s'il était mis en examen suite aux accusations d'emploi fictif pesant sur son épouse, Penelope Fillon. Alain Juppé, battu à la primaire de la droite, a assuré qu'il ne comptait pas le remplacer car "les électeurs se sont prononcés".
Emmanuel Macron, le candidat du mouvement En Marche! à la présidentielle 2017, est accusé d'avoir dépensé en à peine huit mois 80% des frais de représentation du ministère de l'Economie. Des propos "diffamatoires", a déclaré sa communication dans un communiqué.
Vote électronique, mails des candidats, listes électorales… les autorités françaises sont particulièrement inquiètes sur le bon déroulement de l'élection présidentielle et demandent aux politiques d'être prudents.
Ils ont tous les deux refusé de participer à la primaire de la gauche. Et leur ressemblance s'arrête là. Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise à l'élection présidentielle, a mis les points sur les "i" sur ses différences –notamment la "pensée économique"- avec Emmanuel Macron.
Rachida Dati a critiqué ce jeudi la campagne électorale de François Fillon, l'accusant de ne pas écouter "tous les élus" et de ne pas s'adresser "à tous les Français". Elle n'a également pas apprécié la décision de Fillon de donner la circonscription parisienne à NKM pour les législatives.
Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, a annoncé ce jeudi avoir plus que le nombre nécessaire de parrainages pour se présenter officiellement à l'élection présidentielle.
Après une fin d'année 2016 relativement discrète, Marine Le Pen va accélérer le rythme de sa campagne. Elle multipliera les apparitions médiatiques, mais se cantonnera seulement à quelques gros meetings.
L'élection présidentielle approche à grand pas, en 2017 les citoyens voteront également pour élire leurs députés. Il est encore temps de s'inscrire sur les listes électorales, la date butoir est le 30 décembre.
Le livre-programme de Jean-Luc Mélenchon, dans l'attente du verdict des urnes, est déjà un succès en librairie. Il se classe directement à la neuvième place des meilleures ventes en France.
Emmanuel Macron peut compter, dans le cadre de sa campagne pour 2017, sur ses "marcheurs" qui arpentent les différentes villes pour essayer de faire connaître son projet. Ils viennent de droite ou de gauche, mais conservent des points communs: plutôt citadins et fortement pro-européens.
Celui qui était jusqu'à la passation de ce mardi Premier ministre –et qui est maintenant pleinement candidat pour 2017– a fait sa première intervention médiatique depuis sa déclaration du lundi 5 à Evry. Il a levé le voile sur le positionnement de ce que serait sa candidature: un rempart au Front national et à François Fillon.
Manuel Valls, qui vient d'officialiser sa candidature, et Emmanuel Macron espèrent tous les deux porter la voix du "progressisme". Les deux hommes, au style parfois proche, sont aujourd'hui rivaux pour 2017, même si l'ancien ministre de l'Economie s'est exonéré de la case "primaire".
Pour neuf Français sur dix, la baisse des dépenses publiques en matière de santé, de retraites ou de sécurité, prônée par François Fillon, ne serait pas acceptable, selon un sondage Elabe publié jeudi par "Les Echos". Ils sont également une majorité à ne pas vouloir supprimer 500.000 postes dans la fonction publique.
Le retrait de François Hollande pour 2017 semble ouvrir le champ pour Manuel Valls, qui n'a d'ailleurs pas été cité dans le discours du président. Les observateurs attendent maintenant une déclaration de candidature du Premier ministre.
Passé le choc de la nouvelle, reste l'Histoire: François Hollande est le premier président de la Ve République a annoncer qu'il ne brigue pas un nouveau mandat. La voie semble maintenant ouverte à gauche pour Manuel Valls. Et le choix du locataire de l'Elysée n'était peut-être pas dénué de volonté de laisser le champ libre à son chef de gouvernement.
Si François Hollande a surpris son entourage et les observateurs en annonçant son retrait, cette décision s'avère cependant assez populaire dans l'opinion selon un premier sondage.
Tous les journaux sont accaparés ce vendredi par l'annonce –ou plutôt le coup de tonnerre– de François Hollande qui ne se représentera pas en 2017. La majorité des éditorialistes admettent que, a posteriori, le choix paraît compréhensible tout en s'interrogeant sur le futur pour la gauche.
Les militants communistes ont apporté leur soutien à Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle de 2017. Le parti ne présentera donc pas son propre candidat.

Dossiers