Présidentielle 2017 - Sondages de sortie des urnes: pourquoi vous n'en verrez pas pour le second tour de ce dimanche

Présidentielle 2017 - Sondages de sortie des urnes: pourquoi vous n'en verrez pas pour le second tour de ce dimanche

Publié le :

Dimanche 07 Mai 2017 - 12:35

Mise à jour :

Dimanche 07 Mai 2017 - 12:43
©Pascal Pavani/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les sondages réalisés à la sortie des urnes sont un grand classique des élections françaises et sont très recherchés par les plus impatients qui cherchent des indices sur le résultat avant l'heure officielle. Le second tour de la présidentielle de ce dimanche ne fait pas exception, sauf que...

SONDAGE A LA SORTIE DES URNES - Qui d'Emmanuel Macron ou de Marine Le Pen s'installera à l'Elysée au soir du second tour de ce dimanche 7 mai? La question est sur toutes les lèvres, même si, au vu des ralliements enregistrés après le premier tour, l'un des deux part favori. Pour autant de Donald Trump au Brexit, les électeurs ont démontré dans le passé récent leur aptitude à faire mentir les sondages menés avant les élections. Pour les impatients qui veulent trouver des indices ou des informations avant l'heure légale à laquelle sont tenus les médias français (20h) un outil apparaît alors plus fiable: le sondage de sortie des urnes.

Le principe de ces études est simple. Elles sont réalisées le jour même du scrutin par des employés d'un institut de sondage qui sont sur place, à la sortie d'un échantillon de bureaux de vote soigneusement sélectionnés pour leur représentativité. Ils interrogent alors les électeurs qui sortent des bureaux et qui le veulent bien et leur font remplir un questionnaire.

C'est sur la base de ces éléments, remontés tout au long de la journée que sont calculées des estimations fiables qui permettent d'avoir des résultats avant l'heure fatidique.

Sauf que cette année les principaux instituts de sondage se sont engagés par écrit auprès de la très officielle commission des sondages à ne pas réaliser ce type d'études. Une démarche présentée comme volontaire et faite par souci de respecter la loi qui exige qu'aucun chiffre ne soit publié avant 20h dimanche soir. Mais qui a aussi une explication beaucoup plus terre-à-terre: envoyer des dizaines de personnes dans des bureaux parfois très éloignés coûte cher aux instituts...

> Rebondissements, tendances, premiers résultats: suivez le second tour de l'élection présidentielle de ce dimanche 7 mai en direct avec FranceSoir en cliquant ici

> Retrouvez également nos articles à propos des sondages de la presse étrangère francophone (cliquer ICI) mais aussi du désormais célèbre hashtag de Twitter "Radio Londres" qui donne des résultats avant l'heure légale (cliquer ICI)

 

 

Les premiers résultats ne peuvent être publiés avant 20h ce dimanche par les médias, selon la loi.

Commentaires

-