Présidentielle 2017: vers le retrait de François Fillon, empêtré dans le "PenelopeGate"?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Présidentielle 2017: vers le retrait de François Fillon, empêtré dans le "PenelopeGate"?

Publié le 01/03/2017 à 11:54 - Mise à jour à 12:00
© Philippe HUGUEN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

François Fillon va-t-il annoncer ce mercredi midi son retrait de la course à la présidentielle? De nombreux éléments vont en ce sens depuis l'annulation surprise de son déplacement au Salon de l'agriculture quelques heures plus tôt. Selon des sources concordantes, l'affaire Penelope prendrait une nouvelle ampleur, avec une probable et prochaine mise en examen...

Il avait promis d'aller "jusqu'au bout". Pour François Fillon le bout du chemin pourrait être ce mercredi 1er mars, très exactement 54 jours avant le premier tour de l'élection présidentielle. Le candidat de la droite à ainsi créé la surprise (même son premier cercle l'a découvert dans la presse) en annulant à la dernière minute son déplacement au Salon de l'agriculture de ce mercredi. S'il n'a apporté aucune précision sur le motif, la raison a très vite été révélée par les médias: son épouse et lui-même ont été convoqués ce jour pour être entendus par les juges dans le cadre de l'affaire dites du "PenelopeGate".

"Bunkerisé", pour reprendre les mots du Monde, depuis que le scandale lié à l'emploi présumé fictif, mais généreusement rémunéré, de sa femme a éclaté, François Fillon était ainsi empêché de mener campagne. Il a ainsi passé les premières semaines à se justifier, se défendre, s'expliquer avant de tenter de contre-attaquer. Puis, lorsqu'il est reparti sur le terrain pour mener la bataille des idées, ses déplacements ont été perturbés par les militants de gauche. Autant de concerts de casseroles et de sifflets qui -bien que le nombre d'opposants reste limité à chaque fois- ont donné une image catastrophique du candidat, continuant à focaliser l'attention sur ses déboires judiciaires. Et l'ont même plusieurs fois contraint à renoncer purement et simplement, comme dans la Vienne, à La Réunion, à Rennes...

Pendant ce temps-là, les investigations ont été menées au pas de charge par le Parquet national financier, défrayant encore un peu plus la chronique au rythme des convocations, auditions et révélations. Jusqu'à ce qu'une information judiciaire soit ouverte vendredi 24 février et trois juges d'instruction nommés. Un répit annoncé, le temps judiciaire ayant son propre timing, qui semble toutefois ne pas avoir ralenti le dossier, une convocation du candidat ayant donc été annoncée ce mercredi matin. Celle-ci serait préalable à une mise en examen, le 15 mars pour lui et le 18 pour sa femme.

Et si François Fillon avait déjà été entendu dans le cadre de cette enquête, une mise en examen pourrait être le coup de grâce. Ce qui pourrait expliquer l'annulation de son déplacement au Salon de l'agriculture? Pourtant après avoir affirmé qu'il renoncerait s'il était mis en examen, l'ex-Premier ministre avait affirmé qu'il irait "jusqu'au bout" quoi qu'il arrive.

Sauf que si sa base semble être désormais convaincue d'une manœuvre de l'exécutif pour descendre celui qui était vu par beaucoup comme le futur président de la République après sa victoire à la primaire de la droite, les mauvais sondages sont passés par là. Désormais distancé par Marine Le Pen, ironiquement elle aussi empêtrée dans les affaires, et surtout Emmanuel Macron, François Fillon apparaît plus fragilisé que jamais. Lâché par une partie de ses militants et les cadres de son parti, qui brillent par leur absence de défense de leur champion, le candidat fait face aux éléments. La bourrasque de ce mercredi sera-t-elle celle qui fera rompre ce chêne, logo de feu l'UMP devenu LR? Réponse ce mercredi à 12h, heure à laquelle il doit s'exprimer en direct depuis son QG de campagne.

Suivez l'évolution de la situation minute par minute en direct avec FranceSoir en cliquant ICI

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


François Fillon a annulé sa venue au Salon de l'agriculture à la dernière minute, étonnant même ses proches.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-