Présidentielle - Emmanuel Macron fête son score dans un restaurant parisien, entouré de soutiens et de "people" (photo)

Présidentielle - Emmanuel Macron fête son score dans un restaurant parisien, entouré de soutiens et de "people" (photo)

Publié le :

Lundi 24 Avril 2017 - 07:54

Mise à jour :

Lundi 24 Avril 2017 - 08:06
© Christophe Petit Tesson / POOL/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Emmanuel Macron a célébré sa performance au premier tour de l'élection présidentielle dimanche en allant dîner avec des soutiens à "La Rotonde", une brasserie parisienne dans le quartier Montparnasse. Si l'endroit n'est pas inabordable, l'image, ainsi que la brochette de "people" invitée, rappellent un certain Nicolas Sarkozy en 2007 au Fouquet's, ce qui pourrait nuire au candidat.

Pour certains, il a déjà commis une première erreur, comme l’avait fait Nicolas Sarkozy en allant fêter sa victoire au très chic Fouquet’s, alors qu’il n’est même pas encore élu: après la soirée électorale victorieuse dans son QG, Emmanuel Macron est parti célebrer son score dans une brasserie parisienne, La Rotonde.

Située dans le quartier Montparnasse, la célèbre brasserie n’est pas stricto sensu un établissement au même tarif qu'au Fouquet’s (comptez tout de même 46 euros le menu un jour normal, sans les boissons), mais l’analogie avec 2007 apparaissait flagrante. Un lieu parisien, des invités triés sur le volet et très "people", une présence militante réduite, l’image pourrait rester.

Parmi les convives de "Brigitte et Emmanuel" comme l’indiquait le texto d’invitation, l'économiste Jacques Attali, l'actrice Line Renaud et l'acteur Pierre Arditi, l'animateur Stéphane Bern, l'écrivain Erik Orsenna, l'architecte Roland Castro et l'ancien député européen Daniel Cohn-Bendit.

Du côté du candidat d’En Marche, on a tout de suite voulu éteindre les risques d’incendie en terme d’image sur le candidat qui va devoir aborder un deuxième tour, certes en position favorable, mais où chaque erreur de sa part sera scrutée. Emmanuel Macron, interrogé sur la question sur Europe 1 a même paru visiblement agacé par la (petite) polémique: "Si vous n'avez pas compris que c'était mon plaisir ce soir d'inviter mes secrétaires, mes officiers de sécurité, les politiques, les écrivains, les femmes et les hommes qui depuis le début m'accompagnent, c'est que vous n'avez rien compris à la vie".

Emmanuel Macron, qui termine en tête du premier tour avec 23,9% des voix affrontera au deuxième tour la candidate frontiste Marine Le Pen, qui a obtenu 21,7%, le 7 mai prochain.

 

La fête célébrant le score au premier tour pourrait écorner l'image d'Emmanuel Macron.


Commentaires

-