Présidentielle - Sondages sortie des urnes, estimations, résultats anticipés: attention aux arnaques

Présidentielle - Sondages sortie des urnes, estimations, résultats anticipés: attention aux arnaques

Publié le :

Samedi 22 Avril 2017 - 17:34

Mise à jour :

Samedi 22 Avril 2017 - 17:44
©Jeff Pachoud/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les sondages de sortie des urnes et autres annonces anticipées de tendances pour le résultat du premier tour de la présidentielle, dimanche, seront à prendre avec des pincettes. Techniquement, il sera ainsi très compliqué pour les instituts de pouvoir faire des estimations fiables. Explications.

Il est tentant d'essayer de connaître avant tout le monde le résultat d'un événement à suspens. A fortiori quand il s'agit d'une élection présidentielle, notamment celle de cette année unanimement présentée comme la plus incertaine depuis longtemps. Et si la parution de nouveaux sondages est interdite depuis ce samedi 22 (première heure) et jusqu'à dimanche 23 (20h), la loi française ne s'applique par définition que sur son territoire. Une limite qui, avec les moyens modernes, n'est plus vraiment une.

Entre le hashtag "Radio Londres" popularisé en 2012 sur Twitter et les sondages de sortie des urnes que publient les médias étrangers, notamment la presse francophone, l'accès à des estimations sur le résultat d'une présidentielle avant les 20h fatidiques est désormais aisé.

Mais attention aux "rumeurs" et "manipulations", a mis en garde la commission des sondages vendredi 21. L'organisme rappelle ainsi que les bureaux de vote fermeront cette année à 19h (20h dans les grandes villes) et non plus à 18h comme c'était encore le cas lors de la dernière présidentielle. Ce qui "fait qu'aucune estimation fiable des résultats effectuée à partir des premiers dépouillements de +bureaux tests+ n'est susceptible d'être établie avant 19h45, au plus tôt", prévient-elle.

Ainsi "toute information relative aux résultats des candidats à l'élection présidentielle qui circulerait avant 20h00 doit être considérée comme dépourvue de caractère significatif", ajout encore la commission. Ayant également reçu l'assurance des principaux instituts de sondages qu'ils ne réaliseront pas de sondages "sortie des urnes", elle prévient que ceux qui pourraient être diffusés seront à prendre avec des pincettes, alertant sur le risque de "rumeurs" et de "manipulations". Puis de conclure: "aucun crédit ne devra leur être accordé".

Sans oublier que de diffuser et ou partager de telles estimations est sévèrement sanctionné par la justice, même, potentiellement, pour un internaute...

La commission des sondages met en garde contre les "rumeurs" et "manipulations".


Commentaires

-