Primaire PS: à J-5 avant le premier tour, le suspense toujours aussi important

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Primaire PS: à J-5 avant le premier tour, le suspense toujours aussi important

Publié le 17/01/2017 à 20:36 - Mise à jour à 20:37
©Joel Saget/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le premier tour de la primaire du PS débute dans cinq jours. L'ancien inspecteur du travail Filoche a affiché sa proximité avec Montebourg, Bennahmias soutient quasiment Macron tandis que Valls s'est fait giflé en Bretagne.

A cinq jours du premier tour de la primaire organisée par le PS, Manuel Valls se fait gifler en Bretagne, tandis que le duo Montebourg-Filoche apparaît au grand jour.

> L'attaque du jour

En déplacement à Lamballe (Côtes-d'Armor), le candidat Manuel Valls s'est fait légèrement gifler par un jeune homme, qui a été violemment plaqué au sol par un des gardes du corps de l'ancien Premier ministre. En décembre à Strasbourg, Manuel Valls avait reçu de la farine lancée par un manifestant qui avait scandé "49-3, on n'oublie pas".

> Le duo du jour

Après avoir annoncé son soutien à Arnaud Montebourg lundi, l'ancien inspecteur du travail Gérard Filoche a affiché sa proximité avec le candidat à la primaire. Ils étaient tous les deux aux côtés des salariés d'un restaurant McDonald's pour s'associer à leur lutte pour l'amélioration de leurs conditions de travail et salaires. Gérard Filoche, dont la candidature à la primaire organisée par le PS n'avait pas été retenue, a réaffirmé son soutien à Arnaud Montebourg, voyant en lui "le candidat de la fiche de paie".

> La phrase du jour

"On n'ubérise pas la démocratie", a prévenu le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS), lors de ses ultimes vœux aux parlementaires avant la fin de la législature.

Alors que certains candidats à la primaire organisée par le PS souhaitent l'entrée de "citoyens" au Sénat ou encore l'introduction d'un "49-3 citoyen", comme voulu par Benoît Hamon, Claude Bartolone a pris la défense de la démocratie représentative, ajoutant que la mission des parlementaires "n'est pas de faire le buzz mais de faire la loi".

> Le sondage du jour

Arnaud Montebourg et Benoît Hamon percent dans le classement des personnalités suscitant le plus de soutien et de sympathie, selon un sondage Odoxa qui les place respectivement aux 6e et 10e places, avec des progressions notables de 8 et 9 points. Mais ils sont largement distancés par Emmanuel Macron, en tête de ce classement, tandis que Jean-Luc Mélenchon (3e ex aequo avec François Fillon) les devance plus modestement.

> Le quasi-ralliement du jour

"Oui, je pourrais voter pour Emmanuel Macron puisque je suis allé avec (François) Bayrou, qui pourrait penser le contraire?" a lancé le candidat à la primaire initiée par le PS Jean-Luc Bennahmias (UDE) à l'antenne de BFMTV/RMC. Mais il assure que "celui qui sortira des primaires sera (son) candidat". Un vrai-faux ralliement donc, mais qui, sur le fond, rapproche Jean-Luc Bennahmias d'Emmanuel Macron qu'il considère "de centre-gauche".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Manuel Valls se fait gifler en Bretagne, tandis que le duo Montebourg-Filoche apparaît au grand jour.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-