PS: l'université d'été remplacée par des "universités régionales décentralisées" courant septembre

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

PS: l'université d'été remplacée par des "universités régionales décentralisées" courant septembre

Publié le 04/07/2016 à 13:59 - Mise à jour à 14:00
©Nicolas Messyasz/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Face aux risques de violence, l'université d'été du PS, prévue à Nantes fin août, n'aura finalement pas lieu mais sera remplacée par des "universités régionales décentralisées", courant septembre, a annoncé ce lundi Jean-Christophe Cambadélis. Elles se tiendront dans cinq à six villes à travers la France.

L'université d'été du PS, prévue à Nantes fin août et qui a dû être reportée face aux "risques de violence", sera remplacée par des "universités régionales décentralisées" courant septembre, a annoncé lundi à l'AFP le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis. "Je propose au Bureau national" du PS "et à la coordination de la Belle Alliance populaire d'organiser des universités décentralisées tout au long du mois de septembre. Elles auront lieu dans 5 à 6 villes à travers la France", a-t-il déclaré.

"Nous sommes dans une situation où, en quelques semaines, les permanences du PS ont été attaquées, on a même tiré dessus à l'arme à feu, on veut interdire nos meetings. C'est une situation gravissime et moi je ne prends pas la responsabilité de +détruire une ville+, puisque c'est ce que proposaient ces jeunes gens (à Nantes). Je ne prends pas la responsabilité qu'il y ait des blessés", avait déclaré M. Cambadélis dans la matinée sur LCI.

C'est la première fois depuis le lancement de l'université d'été du Parti socialiste en 1993 (qui se tenait jusqu'à présent à La Rochelle) que ce rendez-vous annuel est annulé. M. Cambadélis avait décidé que l'université d'été se tiendrait cette année (26 au 28 août) à Nantes pour en faire un rendez-vous de la Belle Alliance populaire, qui regroupe le PS, le PRG ainsi que les écologistes pro-gouvernement.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Jean-Christophe Cambadélis a choisi d'organiser des universités dans "cinq à six villes à travers la France".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-