Quai Branly: le Droit au logement manifeste devant l'appartement de Benalla

Mal-logement

Quai Branly: le Droit au logement manifeste devant l'appartement de Benalla

Publié le :

Mercredi 15 Août 2018 - 13:42

Mise à jour :

Mercredi 15 Août 2018 - 13:56
Pour interpeller sur le mal logement, des militants du Droit au logement (DAL) ont manifesté mardi devant le quai Branly, là où Alexandre Benalla aurait dû être logé à la rentrée.
© Alain JOCARD / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Quelques dizaines de militants de l'association Droit au logement (DAL) et de personnes mal-logées ont manifesté à Paris mardi 14 devant le bâtiment du quai Branly où se trouve le logement de fonction qui avait été attribué à Alexandre Benalla avant que ne survienne l'affaire qui porte désormais son nom.

Les militants du DAL étaient porteur d'une banderole où on pouvait lire "Nous aussi on veut un logement", rapporte le journal Le Parisien. Ils réclamaient des logements pour plus de 300 familles de la région parisienne qui sont mal-logés ou à la rue. Ils ont reconnu auprès du quotidien avaoir utilisé l'affaire Benalla pour attirer l'attention sur leur combat et obtenir un rendez-vous auprès des pouvoirs publics.

Voir - Armes et logement quai Branly: Alexandre Benalla, l’étrange "chargé de mission" d’Emmanuel Macron

Entrevue que les militants du DAl ont finalement obtenue auprès du ministère du Logement, ainsi qu'un autre à la préfecture de région au sujet du relogement de ces familles en détresse.

Alexandre Benalla bénéficiait d'un logement de fonction au 11 quai Branly (Paris 7), à deux kilomètres de l'Elysée. Il aurait emménagé, selon lui, le 9 juillet (après sa mise à pied de 15 jours donc) dans cette dépendance de l'Elysée où a notamment été hébergée Mazarine Pingeot, la fille alors cachée de François Mitterrand et où plusieurs ministres ont également logé.

L'Elysée avait démenti que des travaux soient envisagés pour réunir deux appartements afin de loger Alexandre Benalla comme le rapportait L'Express. Selon l'hebdomadaire, un budget de 180.000 euros aurait été prévu afin de réunir deux appartements et en faire un duplex, d'une surface de près de 200 mètres carrés. Selon la présidence, il n'avait jamais habité sur place.

Lire aussi:

Affaire Benalla: explication du scandale (si vous n'avez rien suivi)

1er mai: un haut gradé n'avait "pas évoqué" la présence de Benalla avec sa hiérarchie selon l'IGPN

"Plus personne dans la rue": Droit au Logement rappelle sa promesse à Emmanuel Macron 

Les militants du DAL étaient porteur d'une banderole où on pouvait lire "Nous aussi on veut un logement".

Commentaires

-