Mairies: sauf exception, les femmes ont du mal à percer

Mairies: sauf exception, les femmes ont du mal à percer

Publié le 20/02/2020 à 17:45
BERTRAND GUAY / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

La parité est devenue une règle tant dans le domaine privé que public. Alors, quelle place est faite aux femmes dans les conseils municipaux? Un début de réponse. Plus on descend dans le Sud de la France, plus elle est petite. Et plus on monte dans les responsabilités, plus elle diminue aussi. 

La parité est devenue un objectif dans la vie publique depuis le milieu des années 1990, et en 1999, une loi a même encadré cette ambition, notamment en ce qui concerne les élections municipales. Ainsi, la loi a imposé l’alternance stricte homme – femme sur les listes municipales pour les communes de plus de 3.500 habitants à partir des élections municipales de 2008. Pour les élections municipales de 2014, cette règle a été étendue aux communes de plus de 1.000 habitants. Une récente étude de la Direction Générale des collectivités locales a permis de souligner la situation existante en 2019, à la veille des prochaines élections de mars prochain.

A lire aussi: «A cause de Macron», les femmes mettent l’ambiance dans les manifs (VIDEO)

Une parité en trompe l’œil dans les conseils municipaux

En 2020, les règles restent inchangées, car la proposition de loi pour étendre l’obligation de l’alternance à toutes les communes n’a pas été examinée. Pour les communes de plus de 1.000 habitants, la parité n’est pas encore atteinte puisqu’on compte 46.8 % de femmes dans les conseils municipaux. Mais 74% des communes françaises comptent moins de 1.000 habitants. Et lorsque l’on s’intéresse à l’ensemble des communes de France, le taux de femme dans les conseils municipaux chute à 39.9 % et l’objectif de la parité s’éloigne un peu plus.

Et si l’alternance homme femme est désormais acceptée par tous, force est de constater que la proportion de femme est plus importante plus on s’éloigne de la fonction de maire. On compte ainsi 16.9 % de femmes parmi les maires de France mais 41.7 % parmi les adjoints et les conseillers.

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Anne Hidalgo, la maire de Paris, un emblème ?

Fil d'actualités Politique