Eric Morvan remplace Jean-Marc Falcone au poste de directeur général de la police nationale

Eric Morvan remplace Jean-Marc Falcone au poste de directeur général de la police nationale

Publié le :

Mercredi 02 Août 2017 - 16:44

Mise à jour :

Mercredi 02 Août 2017 - 17:06
©GAIZKA IROZ/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques Eric Morvan a été nommé au poste de directeur général de la police nationale suite au conseil des ministres de ce mercredi. Il remplacera donc Jean-Pierre Falcone qui devient préfet de la région Centre-Val-de-Loire.

Eric Morvan a été nommé ce mercredi 2 en conseil des ministres au poste de directeur général de la police nationale (DGPN), il quitte donc son poste de préfet des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé ce mercredi le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb par voie de communiqué. Il succèdera à Jean-Pierre Falcone, qui devient préfet de la région Centre-Val-de-Loire.

L'ancien directeur adjoint de cabinet de Bernard Cazeneuve au ministère de l'Intérieur n'est pas inconnu au fonctionnement de la police nationale ni du travail ministériel. En effet, Eric Morvan a déjà occupé plusieurs postes stratégiques au sein de l'institution et du ministère de l’Intérieur où "il a servi en qualité de sous-directeur du personnel à la Préfecture de police (2005), directeur des finances, de la commande publique et de la performance (2010), secrétaire général pour l’administration de la police de la Préfecture de Police (2012) et directeur-adjoint du cabinet du ministre de l’Intérieur (2014)", précise le communiqué de la place Beauveau.

Dès sa prise de fonction, le nouveau DGPN aura un emploi du temps très chargé. Il devra engager plusieurs réformes du programme d'Emmanuel Macron comme, "mettre en place une police de sécurité du quotidien, rechercher une meilleure complémentarité avec les autres acteurs de la sécurité et poursuivre les efforts entrepris pour améliorer les moyens matériels et les équipements de la police nationale".

Eric Morvan devra notamment faire face aux tensions qui règnent au sein de la police nationale. "Il y a des choses qui ne sont pas acceptables à partir du moment où l'on demande aux policiers de travailler mieux et plus. On ne peut pas leur demander aussi de travailler avec moins. Je crois que cela est un sujet essentiel que nous allons porter devant lui", a déclaré Jean-Claude Delage, le secrétaire général d'Alliance police nationale au micro de RTL. De son côté, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a tenu à rappeler à la sortie du conseil des ministres,"la responsabilité sensible mais ô combien importante", de ce poste.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a également tenu à saluer le travail effectué pendant trois ans par Jean-Marc Falcone à la tête de la police nationale, "pour son action admirable, dans des circonstances souvent difficiles depuis juin 2014". En effet, durant ces trois années, le futur préfet du Centre-Val-de-Loire a dû faire face aux manifestations contre la Loi Travail et des policiers mais surtout à la vague meurtrière d'attentats qui a frappé l'Hexagone. Il avait notament été mis en cause lors de la polémique sur le dispositif de sécurité mis en place lors de l'attentat du 14 juillet sur la promenade des Anglais, à Nice. 

Eric Morvan a été nommé ce mercredi au poste de directeur général de la police nationale, il remplace Jean-Marc Falcone.


Commentaires

-