Qui est Rachid Nekkaz, l'homme d'affaires qui veut réunir des femmes en burkini lors du Festival de Cannes?

Qui est Rachid Nekkaz, l'homme d'affaires qui veut réunir des femmes en burkini lors du Festival de Cannes?

Publié le :

Lundi 22 Mai 2017 - 11:36

Mise à jour :

Lundi 22 Mai 2017 - 11:53
©Denis Charlet/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Rachid Nekkaz a déjà fait parlé de lui à la rubrique des controverses. L'homme, visiblement aisé, s'est déjà présenté à plusieurs reprises à l'élection présidentielle française, et se veut le défenseur des musulmanes qui veulent porter la burqa. Il organise maintenant un événement polémique pour réunir des femmes en burkini au Festival de Cannes.

Il était jusque-là surtout connu pour prendre en charge environ 1.200 amendes de femmes verbalisées pour le port intégral du voile, et pour ses candidatures infructueuses à l'élection présidentielle. L'homme d'affaires Rachid Nekkaz sème de nouveau la polémique en annonçant une opération "Toutes en burkini sur les plages du Festival de Cannes". Le principe? L'homme invite toutes les femmes qui souhaitent venir avec ce vêtement qui a déchaîné la polémique à se rassembler vendredi 26 mai de 14h à 16h sur la Croisette. Le tout en plein festival de Cannes. Une ville qui, ironie du sort ou choix délibéré, a été la première à bannir par arrêté le vêtement (avant que le Conseil d'Etat ne suspende la décision du maire).

Rachid Nekkaz, 45 ans, est en premier lieu un homme qui met au service de ses actions politiques parfois iconoclastes sa propre réussite personnelle. Né dans une famille modeste et nombreuse de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), l'homme a d'abord connu une belle carrière via ses investissements dans des start-ups en pleine bulle Internet à la fin des années 1990. Des gains financiers qu'il saura reconvertir ensuite dans l'immobilier lorsque la bulle éclatera, alors que celle de l'immobilier, elle, commencera son envolée. Selon Le Figaro, l'homme serait le propriétaire d'un millier d'appartements en France. Il sera d'ailleurs condamné en 2013 pour avoir loué des logements "indignes", des studios situés dans le sous-sol d'un pavillon, en zone inondable. Son patrimoine et ses revenus dans le domaine sont suffisamment importants pour que l'homme se concentre sur la politique, en se finançant et en évoluant en dehors de tout parti.

Rachid Nekkaz a été deux fois candidat à l'élection présidentielle. En 2007 il annonçait avoir les 500 parrainages pour pouvoir concourir, il n'enverra que 13 signatures au Conseil constitutionnel. En 2012, il échouera une nouvelle fois et sera même condamné à 18 mois de prison avec sursis pour avoir acheté pour la somme de 648 euros le parrainage du maire de la commune de Mertzen, dans le Haut-Rhin.

Il ne pourra dorénavant plus se représenter: en 2014, il a renoncé à sa nationalité française pour ne conserver que l'algérienne, en expliquant que la France est un "régime vichyste". Il a d'ailleurs essayé de se présenter à l'élection présidentielle algérienne la même année, sans succès.

La liste des engagements de Rachid Nekkaz est aussi diversifiée du moins en apparence, que les problèmes en banlieue, où l'intégration des Roms, à qui il avait donné un terrain de 16 hectares qu'il avait acheté en Auvergne. Il a également, sans succès, essayé d'être un interlocuteur auprès des services de renseignement sur la question du terrorisme islamique.

Rachid Nekkaz s'est présenté deux fois à l'élection présidentielle.


Commentaires

-