Qui est Thierry Marchal-Beck, l'ancien président du MJS accusé d'agressions sexuelles?

Féministe

Qui est Thierry Marchal-Beck, l'ancien président du MJS accusé d'agressions sexuelles?

Publié le :

Mercredi 15 Novembre 2017 - 10:08

Mise à jour :

Mercredi 15 Novembre 2017 - 10:53
Alors qu'il était président du Mouvement des jeunes socialistes, entre 2010 et 2014, Thierry Marchal-Beck aurait commis des agressions sexuelles selon huit femmes qui l'accusent ce mercredi. Aujourd'hui, il ne fait plus partie du PS et la majorité des faits sont prescrits.
© XAVIER LEOTY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mais qui est Thierry Marchal-Beck, accusé ce mercredi 15 d'agressions sexuelles. Au delà de sa fiche Wikipédia, le jeune militant, mais néanmoins ancien président du MJS, était vu par ses camarades comme un "homme politique précoce et brillant" au moins autant que "dur et extrêmement exigeant". Ce jour, huit femmes l'accusent pourtant de déviances sexuelles dans les colonnes de Libération.

Les faits se seraient produits entre 2010 et 2014, époque durant laquelle "TMB", aujourd'hui âgé de 32 ans, était président du Mouvement des jeunes socialistes. Avant d'arriver à la tête des MJS, le Lorrain a fait ses études à Sciences politiques à Lille puis aux Etats-Unis où il a pu suivre assidument l'élection du président Barack Obama.

De retour en France, il est entré à la direction de l'organisation politique en 2009. Il avait cependant déjà fait parie des MJS puisqu'en 2002, à seulement 17 ans, il avait participé à la campagne de Lionel Jospin.

Chargé des relations extérieures à l'organisation, il s'affirmera clairement avec ses deux principaux combats: l'écologie et... le féminisme.

Après la primaire de gauche en 2011où il soutenait la candidate perdante Martine Aubry, Thierry Marchal-Beck est arrivé à la tête du MJS et s'est rangé derrière François Hollande pour lequel il fera campagne.

Après la victoire du socialiste, il a même été stagiaire au sein du cabinet du ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire, Benoît Hamon. Puis, il est devenu chef de cabinet adjoint au ministère de l'Education, toujours dirigé par Benoît Hamon. La fronde de ce dernier a marqué la fin de la carrière politique de Thierry Marchal-Beck et son retrait du PS. Il s'est ensuite lancé dans le privé, au sein d'Alliance 7 ou encore du Syndicat du chocolat.

Il a cependant intégré la campagne de Benoît Hamon pour l'élection présidentielle de 2017.

Ce mercredi, il a été accusé d'agressions sexuelles par huit femmes membres actuelles ou passés du Parti socialiste. Les faits sont pour la plupart prescrits et aucune plainte n'a été déposée. "TMB" s'est retiré de tous les réseaux sociaux, excepté de Facebook et a refusé de répondre aux médias.

Thierry Marchal-Beck (à droite à côté de Martine Aubry) est accusé d'agressions sexuelles par huit femmes.

Commentaires

-