Raquel Garrido arrête la politique pour se consacrer à la télévision

Raquel Garrido arrête la politique pour se consacrer à la télévision

Publié le :

Dimanche 12 Novembre 2017 - 11:33

Mise à jour :

Dimanche 12 Novembre 2017 - 11:37
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Entre chroniqueuse dans l'émission "Les Terriens du dimanche" et porte-parole de la France insoumise, Raquel Garrido a choisi. Elle a annoncé ce dimanche qu'elle mettait fin à sa carrière politique pour se consacrer à ses activités médiatiques.

Depuis quelques jours les rumeurs allaient bon train, Raquel Garrido y a mis fin ce dimanche 12. La porte-parole de la France insoumise et proche de Jean-Luc Mélenchon a annoncé au JDD qu'elle avait "décidé d'arrêter la politique", préférant se consacrer à son activité de chroniqueuse.

L'insoumise fait en effet partie de l'équipe de Thierry Ardisson dans Les Terriens du dimanche aux côtés du blogueur de téléréalité Jeremstar, Natacha Polony ou encore Franz-Olivier Giesbert.

Sa présence dans le programme de la chaîne C8, appartenant à Vincent Bolloré, avait fait polémique. En octobre, Le Canard enchaîné l'accusait d'avoir un arriéré de cotisations sociales de plus de 30.000 euros auprès de la caisse nationale des barreaux français (CNBF), dans le cadre de son activité d'avocate. La révélation était alors très mal passée bien que Raquel Garrido avait démenti les faits.

Enfin, elle occupait (et occupe encore) un HLM dans le XIIe arrondissement parisien avec son conjoint, le député Alexis Corbière, et ses enfants. S'ils y vivaient légalement, ils gagneraient à eux deux plus de 14.000 euros par mois, occuper un logement au loyer réduit semblait moralement contestable pour de nombreux sympathisants.

Mais selon la principale intéressée, ce ne sont pas les diverses polémiques qui l'auraient conduite à abandonner la politique. Pourtant, un article paru sur le site de Paris Match jeudi 2 assurait que Raquel Garrido faisait "craquer" Jean-Luc Mélenchon par ses scandales incessants. Un agacement du leader de FI totalement faux selon elle.

C'est "le CSA (qui) a exigé un retrait total de (ses) activités politiques", a-t-elle expliqué au JDD. L'ancien candidat malheureux à l'élection présidentielle ne l'aurait donc pas poussé vers la sortie. "Le CSA a comptabilisé mes passages à l'antenne en temps de parole France insoumise, ce qui créé un déséquilibre sur la chaîne. Le CSA m'a placée devant un dilemme. Soit renoncer à mon engagement politique, soit être décomptée FI. J'ai fait mon choix. Compte tenu de l'essor du mouvement, je considère que je n'y suis pas indispensable. A la télé, il y a si peu d'insoumis, tandis qu'à la FI, des +Raquel+, il y en a plein", a-t-elle confié.

Ce ne serait donc pas le chef de la FI qui l'aurait incitée à quitter la vie politique. Elle a d'ailleurs ajouté: "Jean-Luc Mélenchon apprécie mes passages dans l'émission et il est content que je m'épanouisse. Il m'a dit qu'il comprenait".

Raquel Garrido a expliqué que le CSA l'avait obligée à faire un choix entre la télévision et la politique.


Commentaires

-