Raquel Garrido, l'insoumise mi-Thévenoud mi-Cahuzac aux 32.000 euros de dettes en cotisations sociales

Six ans de dettes

Raquel Garrido, l'insoumise mi-Thévenoud mi-Cahuzac aux 32.000 euros de dettes en cotisations sociales

Publié le :

Mercredi 04 Octobre 2017 - 09:30

Mise à jour :

Mercredi 04 Octobre 2017 - 09:39
"Le Canard enchaîné" avance dans son édition de ce mercredi que Raquel Garrido, figure de proue de la France insoumise et avocate de métier, n'a jamais payé ses cotisations retraite au titre de son activité au Barreau de Paris. Une nouvelle affaire gênante, car très factuelle, pour cette très proche de Jean-Luc Mélenchon.
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives

Auteur : PP.

 
-A +A

Difficile cette fois d'invoquer la "hargne de la caste", comme Jean-Luc Mélenchon l'avait fait début septembre déjà pour défendre son insoumise la plus médiatique. Il est ainsi compliqué d'accuser Le Canard enchaîné d'accointances avec le grand capital, et les faits, s'ils se confirment (comme souvent avec le journal satirique), sont factuels. Raquel Garrido n'a jamais payé ses cotisations sociales à la caisse de retraite des avocats, affirme le palmipède dans son édition de ce mercredi 4, soit très exactement 32.215 euros de dettes sur six ans qui font tâche. Pas si grave? A tout le moins gênant pour une défenseuse du modèle social français, car la retraite est un des fondements de cette solidarité et basée sur la répartition.

Porte-parole de Jean-Luc Mélenchon et "oratrice nationale" de la France insoumise, Raquel Garrido est aussi avocate depuis 2011. Et ne paye donc pas ses cotisations retraite depuis cette date, affirme Le Canard enchaîné sans citer toutefois de source. Depuis un an elle se serait également affranchie du versement de sa cotisation à l'ordre des avocats du Barreau de Paris. Ni la caisse de retraite ni l'association de robes noires -personne morale de droit privé investie d'une mission de service public- n'auraient toutefois entamé de poursuites.

L'affaire n'est est pas moins gênante pour celle qui est devenue l'une des figures de la France insoumise, très proche de Jean-Luc Mélenchon et compagne du fidèle parmi les fidèles Alexis Corbière (ils ont trois enfants ensemble). Elle renvoie ainsi à d'autres scandales politiques qui ont marqué l'opinion ces dernières années. Comment Raquel Garrido pourrait ne pas se retrouver étiquetée mi-Thévenoud, atteinte elle aussi d'une forme de "phobie administrative", mi-Cahuzac, pour avoir défendu publiquement des principes auxquels elle ne s'est pas soumise? L'intéressée n'a pas répondu, que ce soit aux nombreux médias qui ont tenté de la joindre ou sur son compte Twitter, où elle est habituellement très active.

La question a déjà été soulevée lors de l'annonce de son arrivée sur le plateau des Terriens du dimanche d'Ardisson et sur une chaîne détenue par le champion du grand capital, personnage honni de la FI, Vincent Bolloré. Ou encore il y a quelques mois, en pleine campagne présidentielle, lorsqu'ils ont été accusés -à tort et à raison, comme l'a très bien décrypté Libération- d'occuper un HLM (F4 de 84m² dans le XIIe arrondissement de Paris) malgré des revenus confortables. Après les questions de principes et les attaques justes bien que bancales, Raquel Garrido devra cette fois répondre aux faits.

Auteur : PP.

 
Raquel Garrido n'aurait pas payé ses cotisations retraite depuis six ans: plus de 32.000 euros de dettes.

Commentaires

-