Réforme du bac: vers la fin des filières S, L et ES?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Réforme du bac: vers la fin des filières S, L et ES?

Publié le 13/11/2017 à 12:52 - Mise à jour à 12:57
©Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La réforme du baccalauréat envisagée par le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer pourrait s'avérer être une réforme majeure remettant en cause la séparation traditionnelle du lycée en filières relativement spécialisées. Une évolution qui s'annonce complexe et sur laquelle un certain flou demeure.

C'est un véritable totem auquel veut s'attaquer le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer. Dans son projet de réforme visant à "redonner du sens" au baccalauréat, le ministre envisage en effet de remettre à plat l'orientation par spécialité à partir de la classe de première en supprimant donc les différentes filières du bac, au moins pour le général. Exit donc les fameux bacs S (scientifique), L (littéraire) et ES (économique et social).

Dans l'esprit du ministre, qui reste cependant évasif ("La disparition des filières L, S et ES est une option mais parmi bien d'autres. Tout est ouvert, on verra bien quel sera le fruit de la consultation" a-t-il annoncé), la filière générale pourrait être constituée d'un bloc homogène de trois années avec des possibilités d'individualisation qui permettrait à chacun de suivre une voie plus personnalisée, mais avec un diplôme final qui serait le même pour tout le monde. Et qui serait surtout restreint à un nombre limité de matières pour l'examen formel de fin de lycée, le tout complété par du contrôle continu.

Autre changement, qui s'annonce aussi délicat à mener: les enseignants joueront un rôle plus important dans l'orientation d'un élève, une disposition déjà prévue dans la loi mais qui reste pour l'instant peu utilisée dans les faits. Or, l'idée d'une réforme de cette ampleur, avec moins de disparités au lycée entre les parcours, pourrait amener le rôle des enseignants à évoluer vers moins de spécialisation académique et plus d'accompagnement de l'élève.

La réforme du baccalauréat ne devrait pas voir le jour avant au moins 2021, mais les premières classes de secondes impulsant une disparition à terme des filières du bac général pourraient voir le jour dès la rentrée 2018.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Bientôt la fin des filières? Jean-Michel Blanquer l'envisage sérieusement.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-