Réforme territoriale: La nouvelle carte des régions bientôt votée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Réforme territoriale: La nouvelle carte des régions bientôt votée

Publié le 18/11/2014 à 19:59 - Mise à jour le 19/11/2014 à 08:23
©Gonzalo Fuentes/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

Après près de 6 mois de débats houleux, l'Assemblée nationale va examiner une dernière fois la nouvelle carte des régions de France. Les députés devraient se prononcer pour une carte de 13 régions. Mais quelques changements pourraient tout de même intervenir a posteriori.

La partie de ping-pong  entre l'Assemblée nationale et le Sénat avec le gouvernement comme arbitre et la carte des régions en guise de balle devrait bientôt prendre fin. A partir de ce mardi 12, le projet de réforme territorial est examiné en deuxième et dernière lecture  par les députés. Entre sentiments régionaux,  multiples logiques de redécoupage et intérêts électoraux, la France a été coupée et redécoupée sur les bureaux des élus pour en arriver là.

A l'origine, le projet de François Hollande présenté en juin dernier comptait quatorze régions.  Un projet construit très rapidement, trop pour ses détracteurs. Le Sénat, pourtant à gauche à l'époque avait tout simplement supprimé le projet. L'assemblée avait, elle, défendue en première lecture  en juillet une France à 13 régions. En octobre, le Sénat accepte l'idée d'une quinzaine de régions. Mais l'Assemblée nationale en fait fi et rétablit sa première idée. Cette dernière carte -qui doit entrer en vigueur en 2017- devrait donc être définitive puisque les députés s'étaient entendus dessus en juillet.

L'Assemblée devra cependant se prononcer sur le "droit d'option" des départements. Selon ce mécanisme, les départements pourraient choisir leur région de rattachement en accord avec les conseils régionaux d'origine et d'accueil. Cette carte de 13 régions censée être définitive pourrait donc encore subir des modifications.

Les régions qui devraient conserver leurs frontières:

-L'Île de France

-Le Centre

-Les Pays de la Loire

-La Bretagne

-La région Provence-Alpes-Côte d'Azur

-La Corse

Les régions qui devraient fusionner

-Le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie

- La Lorraine, l'Alsace et la Champagne-Ardenne

-La Bourgogne et la Franche-Comté

-La Basse-Normandie et la Haute-Normandie

-Le Poitou-Charentes, le Limousin et l'Aquitaine

-Le Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon

-L'Auvergne et le Rhône-Alpes

Auteur(s): VL


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les députés examinent à partir de mardi 18 le redécoupage des régions.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-