Remaniement du gouvernement: qui pour remplacer les ministres démissionnaires?

Remaniement du gouvernement: qui pour remplacer les ministres démissionnaires?

Publié le :

Mercredi 21 Juin 2017 - 13:14

Mise à jour :

Mercredi 21 Juin 2017 - 13:37
© JOEL SAGET / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Emmanuel Macron et Edouard Philippe se retrouvent confrontés à un remaniement bien plus important qu'ils ne l'avaient prévu après plusieurs démissions. De nombreux noms circulent quant à ceux qui seront désignés ce mercredi, avec certaines contraintes à respecter.

Ce qui ne devait être qu'un remaniement "technique" consécutif à une large victoire aux législatives est devenu un grand chambardement pour Emmanuel Macron et Edouard Philippe. Quatre ministres, dont trois à des postes d'importance (Armées, Justice, Affaires européennes) et tous les membres du MoDem ont annoncé leur départ en raison des différentes affaires.

Le président de la République doit donc trouver des remplaçants ce mercredi 21. Cela alors que déjà lors de la formation de ce premier gouvernement, beaucoup doutaient de sa capacité à renouveler le paysage politique tout en trouvant des individus expérimentés.

 > Une deuxième chance pour les déçus du mois de mai?

Certains noms qui avaient été évoqués en mai mais finalement pas retenus reviennent donc sur le devant de la scène. Parmi eux Jean-Pierre Raffarin, président de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des forces armées du Sénat. Nathalie Kosciusko-Morizet avait également été pressentie à la Défense mais sa nomination semble compliquée par son revers aux législatives.

A la Justice, le célèbre juge Eric Halphen était également pressenti mais a lui aussi perdu aux dernières élections. Jean-Paul Delevoye, chargé des investitures au sein de LREM, reste une piste.

Si Edouard Philippe ne se contente pas de combler les sièges vides mais "déplace" certains ministres, de nombreux autres noms seraient alors envisageables.

 > De nouveaux prétendants

Certains nouveaux noms circulent pour remplacer les ministres démissionnaires. Parmi eux celui d'Arnaud Danjean, eurodéputé LR spécialiste des questions de sécurité et de Défense, revient avec insistance.

Sont également évoqués Jean-Jacques Bridey, rapporteur du budget des équipements militaires et de la dissuasion nucléaire; le juppéiste Jean-Baptiste Lemoyne; et même Thierry Solère, défenseur au sein des Républicains d'une relation "constructive" avec la majorité présidentielle. Au sein de LREM, Arnaud Leroy, proche du président de la République, et le député Stéphane Travert sont évoqués.

 > Des membres du MoDem?

Avec les départs de Sylvie Goulard, Marielle de Sarnez, et François Bayrou, il n'y a plus aucun membre du MoDem -frappé par une enquête sur des emplois présumés fictifs- au gouvernement. De plus, ce sont les principales figures du parti qui a fait alliance avec Emmanuel Macron qui s'en vont. Nommer des seconds couteaux lui vaudrait sans doute un procès en incompétence et en calculs purement politiques. Reste à savoir s'il peut exclure son allié du gouvernement.

 > La question de la parité

Emmanuel Macron s'est souvent dit attaché à la parité. Hors, il perd deux femmes avec ces démissions, et peu de noms de candidates sont évoqués. Un autre élément dans ce casse-tête.

Edouard Philippe doit trouver quatre nouveaux ministres suite aux affaires.


Commentaires

-