Rennes: deux élus LR aspergés d'urine et de soupe de poisson dans un bar

Rennes: deux élus LR aspergés d'urine et de soupe de poisson dans un bar

Publié le :

Jeudi 30 Mars 2017 - 16:46

Mise à jour :

Jeudi 30 Mars 2017 - 17:13
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dans un bar de Rennes, une quinzaine de personnes réunies pour discuter du programme de François Fillon ont été aspergées d'urine et de soupe de poisson par des activistes. Parmi les cibles, deux candidats LR aux législatives. Ils ont assurer porter plainte.

Lors d'une réunion politique autour du programme de François Fillon, organisée mercredi 29 au soir dans à bar à Rennes, une quinzaine de personnes ont été la cible de cinq activistes. Les partisans LR ont été aspergés d'urine et de soupe de poisson, rapporte Ouest-France.

C'est dans le bar Le Royal situé derrière la mairie de Rennes que les membres de l'association Sens Commun Jeunes d'Ille-et-Vilaine récemment créée ont subi cette agression. Cette association est reliée au parti Les Républicains et émane de la Manif pour tous. Bertrand Plouvier et Amélie Dhalluin, deux candidats LR aux élections législatives de Rennes faisaient partie des personnes visées et ont exprimé leur intention de porter plainte.

"À 21 h, cinq individus sont entrés dans le bar et sont venus dans la salle de réunion munis de bouteilles. Ils nous ont alors aspergés d’urine et de soupe de poisson (...) ça a duré à peine une minute et ils sont partis. C’est scandaleux", a expliqué Bertrand Plouvier, également leader de l’opposition municipale. Il s'agit selon lui d'un groupuscule d'extrême gauche. Ils aurait également crié: "les fachos ne se réuniront pas chez nous".

"Je ne les connais pas, mais des jeunes qui étaient avec nous les ont déjà vus à la fac", a indiqué dans Le Télégramme Amélie Dhalluin. "J'ai appelé la police, la Bac est venue. Je vais déposer plainte aujourd'hui", a-t-elle ajoutée. Bertrand Plouvier a affirmé: "ce sont des étudiants de Rennes 2. Ce sont les mêmes qui ont envahi la salle de la Cité, les mêmes qui ont envahi le conseil municipal l'année dernière. Ils agissent en toute impunité à Rennes".

Dans un communiqué, la maire socialiste de Rennes Nathalie Appéré a condamné le geste des activistes, jugé par les victimes comme une "atteinte grave à la liberté d'expression": "je condamne fermement cette agression inacceptable et j’exprime ma solidarité et mon soutien à mes collègues du conseil municipal, Bertrand Plouvier et Amélie Dhalluin, qui ont en été les victimes", a-t-elle réagi.

Dans un communiqué, la maire socialiste de Rennes Nathalie Appéré a condamné le geste des activistes, jugé par les victimes comme une "atteinte grave à la liberté d'expression".


Commentaires

-