Report du plan pauvreté... pour cause de Coupe du monde

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Report du plan pauvreté... pour cause de Coupe du monde

Publié le 05/07/2018 à 15:44 - Mise à jour à 15:50
© OLIVIER MORIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les annonces d'Emmanuel Macron pour lutter contre la pauvreté, attendues depuis plusieurs mois, vont être reportées à la rentrée. Pour cause de télescopage d’événements dont notamment la Coupe du monde.

La raison invoquée a fait bondir l'opposition qui a dénoncé "le cynisme" et le sens des priorités de l’exécutif. En effet, le gouvernement a décidé de repousser l'annonce de son plan de lutte contre la pauvreté. L’Élysée a invoqué mercredi 4 des retards causés par des questions d’arbitrages.

Toutefois, selon France Inter, cette décision serait liée à une question de calendrier et de possible télescopage en cas de qualification de la France, vendredi, pour les demi-finales de la Coupe du monde de football. La ministre de la Santé Agnès Buzyn a en effet laissé entendre que les résultats de l'équipe de France de football à la Coupe de monde risquaient de compliquer l'agenda du président de la République, qui s'est engagé à suivre les matches sur place si les Bleus atteignaient les quarts de finale.

Voir - Pauvreté: le revenu de base n'est "pas la bonne réponse", selon Griveaux

Or, Emmanuel Macron ne souhaiterait pas que le lancement du plan de lutte contre la pauvreté soit éclipsé par un évènement sportif. En effet, le chef de l'Etat, en berne dans les sondages, aimerait en faire un marqueur de sa politique sociale, mise à mal par des réformes ressenties comme très libérales par l'opinion publique. "Il faut parler à un moment où l'opinion comprendra les enjeux du problème et l'action que compte déployer le président de la République", a expliqué un conseiller du président à la radio.

On peut néanmoins légitimement se demander si cet argument n'en cache pas un autre plus terre-à-terre: peut-être le plan pauvreté du gouvernement n'est-il tout simplement pas prêt. Réponse à la rentrée.

Lire aussi - Stratégie pauvreté: des expérimentations dans 10 territoires à l'automne

Toujours est-il que l'excuse invoquée des performances de l'équipe de France a fait bondir les représentants de l'opposition, toutes tendances confondues.

"On apprend, ce qui est quand même assez consternant, que le plan contre la pauvreté est repoussé parce qu’il n’y a pas de créneau médiatique pour que le président de la République s’exprime et, comme il y a le match de foot, on fera le plan sur la pauvreté en automne", a déclaré le président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez.

"Même quand il jette des miettes de brioches sur le passage de son carrosse les pauvres doivent attendre et attendre! Pour les milliards des riches, c’est toujours dans l’urgence", a dénoncé le député LFI François Ruffin.

"«Panem et circenses». Du pain et des jeux suffisaient à tenir le peuple selon les empereurs romains. Emmanuel Macron a tranché: le pain attendra", s'est fendu de son côté Benoit Hamon.

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le report à la rentrée du plan pauvreté suscite des critiques sur la "communication désastreuse" du gouvernement.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-