Résultat législatives: 355 députés "seulement" pour Macron, LR résiste, le PS moins bas que prévu et le FN n'aura pas de groupe

Résultat législatives: 355 députés "seulement" pour Macron, LR résiste, le PS moins bas que prévu et le FN n'aura pas de groupe

Publié le :

Dimanche 18 Juin 2017 - 19:48

Mise à jour :

Dimanche 18 Juin 2017 - 20:20
Les élections législatives 2017 ont livré leur verdict au terme du second tour de ce dimanche. Emmanuel Macron, élu largement président de la République face à Marine Le Pen le 7 mai, est désormais à la tête de l'une des plus large majorité à l'Assemblée nationale de la Ve République. L'opposition est réduite à la portion congrue. Pour autant, ce score est une déception pour LREM, qui était promis à plus de 400, voire 470, élus au Palais Bourbon par certains sondages.
© PATRICK KOVARIK / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

RESULTAT LEGISLATIVES - C'est fait. Emmanuel Macron a de nouveau réussi son pari et fait entrer des centaines de députés de ses couleurs à l'Assemblée nationale. Mais en lieu et place des 450 députés promis le nouveau président devra se contenter de 350 élus environ, soit tout de même bien au-delà de la majorité absolue, selon les premières projections réalisées à partir de l'extrapolation des résultats du second tour des législatives de ce dimanche. L'opposition résiste mieux que prévu: LR reste au-dessus de la barre des 100 députés, le PS ne sombre pas si bas qu'annoncé et la France insoumise de Mélenchon devrait même être en mesure de pouvoir constituer un groupe seul, sans le PC. Ce ne sera pas le cas du FN, qui fait tout de même entrer huit élus à l'Assemblée.

Concrètement, les instituts annoncent comme premières estimations aux alentours de 355 députés pour LREM (Ipsos-Sopra Steria pour France Televisions), 125 pour LR, 49 pour le PS, 30 pour l'attelage FI/PC, 8 pour le FN et 10 "autres". Cela correspond au pire score de la Ve République pour la droite comme pour la gauche dites de gouvernement; la première bien en-dessous des 158 élus de 1981, la seconde tout près mais sous les 52 sièges de 1993. 

Côté ténors, Marine Le Pen (FN) est élue, tout comme Annick Girardin et Stéphane Le Foll (PS), Christophe Castaner et Richard Ferrand (LREM) ou encore François Ruffin (FI). Les résultats tomberont au fil de la soirée et seront à consulter, minute par minute, sur notre direct (à lire en cliquant ICI). 

Même si le raz-de-marée annoncé est moins intense que prévu, il n'y a donc bien qu'un gagnant, Macron, et des perdants, tous les autres. Le patron d'En Marche, plus jeune président de la Ve République échoue à établir de nouveaux records (plus forte majorité en valeur absolue ou en pourcentage), comme le lui promettaient les sondages. 

Place désormais à l'action politique. Emmanuel Macron a ainsi les moyens de mettre en œuvre son programme et ses promesses de campagne. Pour autant, la majorité des 3/5e au Parlement, réunissant l'Assemblée et le Sénat, semble s'éloigner de sa portée, ce qui pourrait gêner sa capacité à faire modifier la Constitution, par exemple pour son projet de moralisation de la vie publique. L'une des questions des prochains jours, au moins, est donc de savoir ce que feront les députés socialistes et de la droite qui se dit elle-même "constructive".

Suivre la soirée électorale en direct en cliquant ICI

Les résultats des principaux ténors nationaux, circonscription par circonscription, en cliquant ICI

 

Bien qu'elle soit moins large que prévue, la victoire d'Emmanuel Macron au terme du second tour des législatives de ce dimanche est certaine.


Commentaires

-