Résultat présidentielle - Battue, Marine Le Pen a fortement progressé entre les deux tours

Résultat présidentielle - Battue, Marine Le Pen a fortement progressé entre les deux tours

Publié le :

Dimanche 07 Mai 2017 - 21:53

Mise à jour :

Dimanche 07 Mai 2017 - 23:18
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La large défaite de Marine Le Pen face à Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle de ce dimanche 7 mai 2017 ne doit pas occulter l'exploit réussi par la candidate frontiste. Celle-ci engrange ainsi un score historique mais aussi une forte progression entre les deux tours.

RECORD - Bien que battue largement, bien que pas tant que cela, par Emmanuel Macron au soir du second tour de l'élection présidentielle de ce dimanche 7 mai 2017, Marine Le Pen atteint un score historique pour l'extrême droite française. Un record tant en termes de pourcentage (environ 35%) que de nombre de voix (environ 11 millions), selon les premières estimations.

Malgré une abstention importante et qui a, fait notable, progressé entre les deux tours (22% le 23 avril contre environ 26% ce dimanche) et la forte progression des votes blancs et nuls (plus de 12% des votants), Marine Le Pen a ainsi fortement progressé entre les deux dimanche de vote.

Forte de 7.679.493 bulletins au soir du premier tour, la patronne du FN en a rassemblé sur son nom plus de 11 millions ce 7 mai. Plus de 2,5 millions de plus. Une progression largement supérieure à celle mécaniquement entraînée par le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan (1.695.186 voix dimanche dernier). Ainsi, en partant du principe, qui n'est pas acquis, que tous les électeurs de Debout la France ont suivi leur leader, le différentiel est ainsi d'environ 1,7 million d'électeurs supplémentaires en faveur de Marine Le Pen. Au total ou dans le détail, c'est bien plus que les 700.000 voix de plus qu'avait enregistré Jean-Marie Le Pen en 2002.

Comme le prévoyaient les analystes, une partie de l'électorat des candidats déchus, par exemple de François Fillon, ont donc fait le choix de glisser un bulletin FN dans l'urne au second tour. Et si la personne d'Emmanuel Macron peut expliquer que certains, convaincus que le candidat d'En Marche est le "fils spirituel" de François Hollande, peut en partie expliquer cela, c'est surtout du côté de la dédiabolisation qu'il faut creuser. Normalisé, le parti d'extrême droite ne fait désormais plus peur à une large partie des Français. Très exactement aux 26% d'abstentionnistes, au 12% qui ont préféré voter blanc ou nul et enfin à ces 2,5 millions de Français qui ont voté Marine Le Pen au second tour alors qu'ils ne l'avaient pas fait au premier.

Emmanuel Macron est devenu ce dimanche soir le huitième président élu de la Ve République et sera investi au plus tard le 14 mai prochain. Il succédera à François Hollande dont il a été le conseiller puis le ministre de l'Economie de 2014 à 2016.

Il y a tout juste un an Emmanuel Macron quittait ainsi le gouvernement pour créer son mouvement, En Marche, puis se présenter à l'élection présidentielle. Reste désormais à celui qui est devenu le plus jeune président de la Ve, originaire d'Amiens, dans la Somme, à constituer son gouvernement dans la perspective des élections législatives des 11 et 18 juin prochains.

> Premiers résultats, réactions, analyses: suivez le second tour de l'élection présidentielle de ce dimanche 7 mai en direct avec FranceSoir en cliquant ici

Marine Le Pen a engrangé 2,5 millions de voix supplémentaires au second tour de ce dimanche, par rapport au premier, grâce notamment au soutien de Nicolas Dupont-Aignan.

Commentaires

-