Resultat second tour présidentielle - Radio Londres, sondages "secrets" ou estimations anticipées: attention aux arnaques!

Resultat second tour présidentielle - Radio Londres, sondages "secrets" ou estimations anticipées: attention aux arnaques!

Publié le :

Samedi 06 Mai 2017 - 16:13

Mise à jour :

Samedi 06 Mai 2017 - 16:21
Faut-il voter utile, selon ses convictions ou se faire plaisir (voire aller à la pêche) au second tour de la présidentielle de ce dimanche? Beaucoup comptent sur les sondages "secrets" et sur "Radio Londres" pour obtenir avant l'heure des indications qui pourraient les aider dans leur choix. Des données qu'il faut toutefois prendre avec beaucoup de prudence...
©DR
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

RADIO LONDRES - Marine Le Pen sera-t-elle la première femme à devenir présidente de la République française ou Emmanuel Macron sera-t-il le plus jeune à s'installer à l'Elysée au soir du second tour de dimanche 7? La question tient en haleine tout le pays, après des semaines d'une campagne féroce et pleine de rebondissements. Autant dire qu'il est tentant d'essayer de glaner des informations avant l'heure, dès ce samedi 6 par exemple, sous la forme de sondages de sortie des urnes ou "secrets" que l'on peut trouver sur les réseaux sociaux sous l'appellation désormais célèbre de "Radio Londres". Pour autant, et la très officielle commission des sondages l'a encore rappelé jeudi 4: attention aux arnaques!

"La loi interdit strictement, du vendredi minuit au dimanche 20h, toute diffusion de nouveaux sondages relatifs à l’élection", rappelle ainsi l'organisme qui souligne que "l’ensemble des informations qui ont circulé, dimanche 23 avril, et qui ont été reprises sur les réseaux sociaux et sur certains médias étrangers, provenaient de sources non vérifiées et reposaient sur des données inexistantes ou inexactes".

En effet, tout au long de la journée du premier tour d'il y a deux semaines, des études "secrètes" ont été relayées sur les réseaux sociaux par des internautes peu regardants -ou scrupuleux. Certaines se sont ainsi révélées totalement fausses puisqu'elles annonçaient par exemple la qualification de François Fillon au second tour. D'autre ont pourtant donné des résultats qui se sont révélés fiables et ont circulé "sous le manteau" à partir de 19h-19h30...

Ces études présentées comme officielles ou menées par des instituts de sondage reconnus n'indiquaient pour la plupart pas de source. Et celles qui mettaient en avant des noms d'organismes renommés comme en étant à l'origine ont toutes été démenties dans la foulée par les intéressés.

Enfin, il faut savoir que les sondeurs se basent sur un réseau de bureaux test (de 500 à 1.000 selon les instituts) à partir des remontés desquelles les estimations sont calculées. La plupart des bureaux de vote fermant cette année à 19h, contre 18h lors de la dernière présidentielle notamment, il est très difficile pour les instituts de pouvoir compulser des données fiables avant l'heure officielle (20h). Et pour ce qui est des fameux sondages de sortie des urnes, ils ne sont en réalité plus un outil utilisé du fait du coût et de la logistique importants qu'ils impliquent. C'est notamment pour cela que, dès le premier tour, les neufs principaux organismes du secteur se sont engagés par écrit auprès de la commission des sondages à ne plus en réaliser.

Qui sera le huitième président de la Ve République? Un total de 47 millions de Français sont appelés aux urnes pour le second tour de l'élection présidentielle opposant Emmanuel Macron à Marine Le Pen qui a débuté samedi 6 en outre-mer et s'achèvera dimanche 7 à 20h, heure de clôture des derniers bureaux de vote en métropole.

Aussitôt les premières estimations fiables seront publiées et le visage du nouveau locataire de l'Elysée, qui dirigera le pays pendant les cinq prochaines années, sera connu. Et si l'un partait favori dans les derniers sondages, tout reste possible au terme d'une élection qui restera marquée par révélations fracassantes ou autres "fake news" ravageuses.

> Si la presse française est tenue à un devoir de réserve, ce n'est pas le cas de la presse étrangère, voir notre article sur le sujet en cliquant ICI.

Les sondages publiés avant la trêve électorale qui a débuté ce samedi première heure et court jusqu'à dimanche 20h.


Commentaires

-