Législatives 2017: avec 308 députés, Macron peine à faire mieux que Hollande et fait moins bien que Chirac et Sarkozy

Législatives 2017: avec 308 députés, Macron peine à faire mieux que Hollande et fait moins bien que Chirac et Sarkozy

Publié le :

Lundi 19 Juin 2017 - 10:17

Mise à jour :

Lundi 19 Juin 2017 - 10:39
Les sondages de l'entre-deux-tours annonçaient une victoire écrasante avec plus de 400 sièges pour le parti du président de la République, il en a obtenu finalement beaucoup moins mais ressort tout de même avec la majorité absolue. Mais compte tenu du faible taux de participation et des résultats de LREM (308 députés), cette victoire est loin de celle attendue.
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Au lendemain du second tour, La République En Marche doit se contenter de 308 sièges (350 en comptant le MoDem) à l'Assemblée Nationale. Le parti du président de la République obtient donc largement la majorité absolue (289 députés) mais reste loin du "raz-de-marée Macron" qui était annoncé durant l'entre-deux-tours. En effet, La République En Marche, qui était sur le point de battre le record de nombre de députés au sein de l'hémicycle, a, au final, fait un peu mieux que François Hollande en 2012 et moins bien que Jacques Chirac en 2002.

Avec seulement 28 sièges de plus que le Parti socialiste en 2012, Emmanuel Macron obtient donc une plus grande majorité que son prédécesseur. En revanche, il n'a donc pas battu le score de Jacques Chirac en 2002, qui réunissait 365 députés étiquetés UMP, ni celui de Nicolas Sarkozy avec 313 sièges en 2007.

En terme de nombres de voix, Emmanuel Macron est trahi par le taux de participation. La République en Marche ayant obtenu 7.826.432 voix, c'est moins que le Parti socialiste qui a recueilli 9.420.889 voix en 2012 (et moins de députés à l'Assemblée) et encore moins que l'UMP de Chirac en 2002, pour qui avaient voté 10.029.669 d'électeurs. Nicolas Sarkozy, quant à lui, avait obtenu les votes de 9.463.408 citoyens.

Emmanuel Macron n'aura donc pas besoin de partenaire au sein de l'Assemblée nationale pour faire passer ses réformes étant donné qu'il dispose d'une confortable majorité. Cependant, l'analyse des chiffres montre bien que le groupe politique établi par La République En Marche est fragile. "Nous accueillons cette victoire avec beaucoup de lucidité, de responsabilité et d'humilité" a commenté Catherine Barbaroux, présidente par intérim du mouvement "En Marche!". 

Emmanuel Macron a obtenu la majorité absolue à l'Assemblée Nationale après le second tour des élections législatives de ce dimanche 18.


Commentaires

-