Richard Ferrand, proche d'Emmanuel Macron: nous entendons "bien garder le cap"

"Tous les soutiens sont les bienvenus"

Richard Ferrand, proche d'Emmanuel Macron: nous entendons "bien garder le cap"

Publié le :

Lundi 30 Janvier 2017 - 10:58

Mise à jour :

Lundi 30 Janvier 2017 - 10:58
La victoire de Benoît Hamon ne devrait pas faire infléchir la campagne d'Emmanuel Macron. Le candidat d'En Marche! "entend bien garder son cap" selon Richard Ferrand, le secrétaire général du mouvement.
©Capture d'écran Europe 1
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En Marche!, a jugé ce lundi 30 que "tous les soutiens sont les bienvenus", mais a averti qu'Emmanuel Macron "entend bien garder (son) cap".

"Tous les soutiens sont bienvenus, simplement ce qu'il faut bien comprendre, c'est que nous, nous entendons bien garder notre cap", a déclaré M. Ferrand sur France Inter, alors que de nombreux militants vallsistes ont prévenu qu'ils étaient prêts à rejoindre Emmanuel Macron après la victoire de Benoît Hamon à la primaire organisée par le PS.

"Nous soutenir ne signifie pas venir infléchir ce que nous souhaitons faire", a souligné M. Ferrand. "Et pour les parlementaires, le fait de venir soutenir la candidature d'Emmanuel Macron n'est pas en soi un passeport pour l'investiture de la part d'En Marche!" aux législatives de juin, a-t-il prévenu. En marche! entend présenter 577 candidats à ces élections.

"Nous voulons rassembler (...) mais nous voulons le faire sur l'offre politique qui est la nôtre", a martelé Richard Ferrand.

Il a par ailleurs qualifié la gauche de Benoît Hamon de "soeur jumelle de celle de Jean-Luc Mélenchon". "On voit bien que cette gauche qui en réalité veut faire rentrer la réalité au chausse-pied dans leur conception du monde, cette gauche-là a deux visages et une concurrence en son sein".

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

"Tous les soutiens sont bienvenus, simplement ce qu'il faut bien comprendre, c'est que nous, nous entendons bien garder notre cap", a déclaré Richard Ferrand.

Commentaires

-