Royal lance la conférence environnementale pour fixer la feuille de route "verte" du gouvernement

Royal lance la conférence environnementale pour fixer la feuille de route "verte" du gouvernement

Publié le :

Lundi 25 Avril 2016 - 10:32

Mise à jour :

Lundi 25 Avril 2016 - 10:34
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

État, syndicats et patronat se retrouvent ce lundi pour parler transition énergétique pour une conférence environnementale dirigée par Ségolène Royal. Les ONG concernées veulent que l’exploration d’hydrocarbures soit interdite par la loi.

Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement et de l'Energie, a donné ce lundi 25 le coup d'envoi de la 4e conférence environnementale qui doit fixer la feuille de route "verte" du gouvernement pour la fin du quinquennat.

Ce Lundi et mardi, quelques centaines de représentants des ONG, du patronat, des syndicats ainsi que des élus locaux et des parlementaires vont participer à des tables rondes en présence de nombreux ministres.

Le prix du carbone, la gestion des aires marines protégées, l'amélioration de la qualité de l'eau, l'exposition des populations aux "substances chimiques préoccupantes" (pesticides, perturbateurs endocriniens, nanomatériaux), la sensibilisation des citoyens à la transition écologique feront partie des sujets discutés.

François Hollande doit s'exprimer à 11h30, tandis que le Premier ministre Manuel Valls clôturera les débats mardi après-midi.

A l'ouverture des débats, Ségolène Royal a rappelé certains chantiers engagés comme celui de la rénovation énergétique et la poursuite du développement des énergies renouvelables, source d'emplois.

La ministre a confirmé que les objectifs pour 2023 en matière d'énergies renouvelables seraient publiés dans un arrêté à paraître dans les tout prochains jours.

Cet arrêté va "fixer le cap, la place et la montée en puissance des énergies renouvelables" et "va donner de la visibilité aux investisseurs", a déclaré Mme Royal.

La feuille de route sur le nucléaire "sera bien déposée d'ici le 1er juillet", a également confirmé la ministre.

Un document, rassemblant ces objectifs et appelé programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), doit détailler la part des différentes énergies (nucléaire, renouvelables, etc.) dans les prochaines années.

Il doit traduire les objectifs de la loi de transition énergétique (réduction de la consommation d'énergie et des émissions de gaz à effet de serre, baisse de la part des énergies fossiles et nucléaire) promulguée en août 2015.

 

Ségolène Royal, la ministre de l'Environnement et de l'Energie, a donné ce lundi 25 le coup d'envoi de la 4e conférence environnementale.


Commentaires

-