Sarkozy et le financement libyen: la justice va recourir à "Cash Investigation"

Sarkozy et le financement libyen: la justice va recourir à "Cash Investigation"

Publié le :

Jeudi 31 Mai 2018 - 11:46

Mise à jour :

Jeudi 31 Mai 2018 - 12:00
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Elise Lucet a annoncé que l'enquête de "Cash Investigation" sur le financement libyen présumé de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy allait être versée au dossier. Les juges souhaiteraient notamment exploiter les interviews de personnes qu'elle n'a pas pu entendre.

Les juges qui se penchent sur les soupçons de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 vont exploiter l'enquête de Cash Investigation.

C'est ce qu'a affirmé la présentatrice du magazine Elise Lucet dans l'émission de RTL On refait la télé qui sera diffusé samedi 2 et dimanche 3 juin. "Dès le lendemain de la diffusion de l'émission, il y a eu deux réquisitions judiciaires. Cela veut dire que le juge Tournaire et d'autres juges qui sont chargés de l'affaire, se sont saisis des DVD de Cash Investigation. Ils vont être versés au dossier en tant que pièces à conviction".

C'est notamment les interviews réalisées au cours de cette enquête qui intéresseraient les juges. Les journalistes ont en effet réussi à s'entretenir avec des protagonistes, souvent réfugiés dans des Etats tiers, que la justice française n'a pas pu interroger.

Il s'agit notamment de l'ancien interprète de Mouammar Kadhafi, Moftah Missouri. Celui-ci avait assuré qu'un entretien privé entre le dictateur libyen et Nicolas Sarkozy pour évoquer le financement de la campagne, mais avoir perdu la disquette relatant cette conversation. Taher Daesh, en charge de la sécurité et du protocole a également été interviewé, de même que Béchir Salah, ancien directeur de cabinet du "guide" libyen.

Lire aussi: "Cash Investigation" - quand Elise Lucet appelle Nicolas Sarkozy

"Il y a dans les interviews qui sont dans l'émission, des choses qui sont très intéressantes pour les juges", résume Elise Lucet.

Reste à savoir quelle valeur pourra accorder la justice à des témoignages faits à des journalistes et non à la justice. Nul doute que la défense de l'ancien président de la République -qui dénonce régulièrement un acharnement médiatique- y verra l'existence d'une partialité ou d'une collusion.

Aller plus loin: Financement libyen et campagne 2007 - dans quels cas Nicolas Sarkozy pourrait-il être condamné?

Après plus de 24 heures de garde à vue, Nicolas Sarkozy a été mise en examen le 21 mars dernier pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de détournement de fonds publics libyens".

Son directeur de campagne en 2007, Eric Woerth, a été mis en examen pour complicité mardi 29 .

"Il y a dans les interviews qui sont dans l'émission, des choses qui sont très intéressantes pour les juges", selon Elise Lucet.


Commentaires

-