Sarkozy et "les ploucs" qui votent pour lui: l'AFP s'excuse et dément, "L'Obs" maintient

Sarkozy et "les ploucs" qui votent pour lui: l'AFP s'excuse et dément, "L'Obs" maintient

Publié le :

Vendredi 28 Octobre 2016 - 09:25

Mise à jour :

Vendredi 28 Octobre 2016 - 09:32
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Nicolas Sarkozy a-t-il qualifié ses électeurs de "ploucs"? Alors que "Paris Match" a dévoilé jeudi un courrier du PDG de l'AFP démentant ces déclarations (et s'excusant), "L'Obs" a réagi dans la foulée en maintenant ses propos. Entre paroles rapportées et petits arrangements supposés avec la vérité, le point sur la polémique qui agace le clan Sarkozy.

"Mon électorat est populaire, ce sont des ploucs". Cette phrase fait couler beaucoup d'encre depuis vendredi 21, date à laquelle L'Obs a publié un article prêtant ces propos à Nicolas Sarkozy en se basant sur les témoignages de journalistes de l'AFP ayant déjeuné avec l'ancien chef de l'Etat quatre jours plus tôt.

Sauf que, depuis, et face à la menace agitée par le candidat à la primaire de la droite d'une plainte en diffamation si les propos n'étaient pas démentis, le patron de l'Agence France-Presse Emmanuel Hoog a rétropédalé et envoyé un courrier d'excuse à Nicolas Sarkozy, qu'a révélé Paris Match jeudi 27. Et pour ajouter encore un nœud de plus au sac L'Obs s'est fendu dans la foulée, toujours jeudi, d'un article maintenant ses révélations (et accusant au passage l'hebdomadaire concurrent de manipulation).

Dénonçant une "nouvelle petite phrase, sortie de son contexte", Paris Match accuse ainsi L'Obs d'avoir détourné les propos de Nicolas Sarkozy pour alimenter "la machine à polémiques". Et décrète donc la "fin de la polémique sur les +ploucs+". Sauf que l'hebdomadaire fondé par Claude Perdriel remet une pièce dans la machine en démentant à son tour. Assurant avoir interrogé "plusieurs interlocuteurs", sans préciser lesquels, L'Obs affirme que "tous (...) ont confirmé le sens des paroles de Nicolas Sarkozy, qui s’inscrivaient dans une justification de sa stratégie électorale. Tous (...) ont indiqué qu’il ne s’agissait pas de propos prêtés à un tiers". Des propos rapportés, donc.

Pire, "Match" jouerait avec la vérité en affirmant que, dans son courrier, Emmanuel Hoog glisserait un démenti en précisant la phrase de Nicolas Sarkozy, qui aurait donc déclaré "je sais bien que vous pensez que mes électeurs sont des ploucs". Ce qui effectivement éteindrait un "bad buzz" indu. Réponse du berger à la bergère (et inversement): "vérification faite auprès de l’AFP, jamais cette phrase ne figure dans le courrier adressé par Emmanuel Hoog à Nicolas Sarkozy. Et pour cause, puisque cette phrase n’a jamais été prononcée ainsi". Puis de conclure par un définitif "L'Obs maintient pour sa part ses informations".

 

Entre "polémique" indue et accusation d'arrangements avec la vérité, "L'Obs" et "Paris Match" s'affrontent sur la polémique "Sarkozy et les ploucs".

Commentaires

-