Second tour des municipales : procuration, port du masque... tout ce qu'il faut savoir

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Second tour des municipales : procuration, port du masque... tout ce qu'il faut savoir

Publié le 18/06/2020 à 11:59 - Mise à jour à 12:09
JEFF PACHOUD / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

A dix jours du second tour des élections municipales 2020, le ministère de l’Intérieur a publié, mercredi, un communiqué détaillant les mesures pour faciliter la tenue du scrutin du dimanche 28 juin compte tenu de la situation sanitaire.

Au total, 4855 communes, secteurs et arrondissements devront recourir au second tour des élections municipales pour élire leur édile pour les 6 prochaines années. Les électeurs inscrits sur les listes lors du premier tour, ainsi que les personnes devenues majeures ou naturalisées avant le 28 juin, ou inscrites d’office devant le juge, pourront voter.

Port du masque obligatoire dans les bureaux de vote
Les gestes barrières seront bien entendu de mise le 28 juin : dans les bureaux de vote, une distance physique d’au moins un mètre devra être respectée entre chaque personne. Les isoloirs seront disposés de manière à ce que la distanciation sociale soit possible et pour limiter le risque de contamination par contact avec des surfaces. 


Le nombre de votant se rendant simultanément aux urnes sera ainsi limité et le port du masque sera obligatoire. Il pourra cependant être demandé aux électeurs de retirer momentanément ce dernier afin de contrôler leur identité. 

A défaut d’un point d’eau et de savon, du gel hydroalcoolique devra être à disposition des électeurs et son utilisation devra être systématique.

A noter que les personnes en charge du scrutin devront, en plus d’un masque, porter une visière. L’approvisionnement en masques, gel et visières est en cours et doit être intégralement pris en charge par l’Etat.

Deux procurations possibles par votant
Ce scrutin se déroulant dans des conditions sanitaires particulières, certaines personnes fragiles ne souhaiteront peut-être pas se rendre aux urnes. Pour leur permettre de voter malgré tout, le vote par procuration a été simplifié et élargi : désormais, chaque mandataire pourra être porteur de deux procurations établies en France, au lieu d’une en temps normal.

Les personnes qui, en raison du Covid-19, ne peuvent pas se déplacer pour faire établir leur procuration peuvent appeler la gendarmerie ou le commissariat : un agent se rendra à leur domicile pour récupérer le document et le transmettre aux organisateurs du scrutin.

Ceux qui peuvent se déplacer n’auront plus à justifier la raison de leur procuration et pourront la faire établir auprès d’un officier ou d’un agent de police judiciaire.

Des moyens supplémentaires pour les campagnes électorales
Compte tenu des règles sanitaires en vigueur, les candidats ont eu des moyens plus limités qu'habituellement our faire campagne. Le ministère de l’Intérieur a donc décidé de proposer des moyens alternatifs de campagne. Depuis le 15 juin, la profession de foi des candidats peut être consultée sur le site https://programme-candidats.interieur.gouv.fr/.

Alors que les listes bénéficient habituellement d’un seul panneau d’affichage, un panneau supplémentaire est à leur disposition. Il peut par exemple leur permettre d’y apposer une affiche détaillant leur programme.

A noter qu’en raison de la situation sanitaire, le gouvernement a décidé d’annuler la tenue du scrutin en Guyane et de « maintenir une grande vigilance à Mayotte ».

A lire aussi : Municipales 2020 : Rachida Dati peut-elle encore battre Anne Hidalgo ?

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Dans les bureaux de vote, les mesures barrières devront être strictement appliquées sur tout le territoire

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-