Sécurité sociale: sous pression, François Fillon annonce un audit de son projet

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Sécurité sociale: sous pression, François Fillon annonce un audit de son projet

Publié le 14/12/2016 à 13:42 - Mise à jour à 14:54
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Sous pression et accusé de vouloir "privatiser" voire "détruire" la Sécurité sociale, François Fillon a tenté ce mercredi de clarifier sa position sans avoir l'air de reculer. Le candidat à la présidentielle a annoncé qu'il allait soumettre son projet à un audit d'experts.

François Fillon, en proie aux critiques sur son projet pour la Sécurité sociale, a annoncé ce mercredi 14  qu'il allait demander la réalisation d'un "audit des comptes sociaux" par des "experts indépendants" et a promis une "concertation" pour préciser son projet.

"Je vais demander à des experts indépendants de réaliser un audit des comptes sociaux parce qu'on entend tellement de choses qu'il faut maintenant un peu de vérité et un peu de clarté", a déclaré M. Fillon lors d'une visite à l’Hôpital Marie Lannelongue au Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine).

"J'organiserai ensuite avec mes amis parlementaires, dont beaucoup sont des médecins, une convention qui nous permettra de préciser le projet en étroite concertation avec les professionnels de la santé de tous les secteurs", a ajouté le candidat de la droite à la présidentielle de 2017.

M. Fillon était accompagné par Gérard Larcher, président du Sénat et président du Comité politique du parti Les Républicains, sa porte-parole santé, la généticienne Dominique Stoppa-Lyonnet, ainsi que Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains, et Philippe Juvin, tous deux médecins.

Acculé à s'expliquer sur son projet de réforme de l'Assurance maladie y compris par son propre camp, François Fillon s'est livré ces derniers jours à un exercice d'équilibriste pour tenter d'éteindre l'incendie, assurant que la couverture des soins resterait "comme aujourd'hui", tout en appelant à des réformes.

"Pas question de toucher à l'Assurance maladie et encore moins de la privatiser", a assuré le candidat à l'Elysée dans une tribune publiée mardi dans Le Figaro.

L'ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy avait mis le feu aux poudres en expliquant dans son programme vouloir "focaliser" l'assurance universelle sur des affections graves ou de longue durée (ALD) et l'assurance privée sur le reste.

Dans son "projet pour la France", M. Fillon avait déjà prévu d'engager "dès le début de mandat un audit des finances publiques pour faire toute la lumière sur l’ampleur inédite de la dégradation des comptes publics dont les Français hériteront du gouvernement actuel et auquel nous devrons faire face".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"On entend tellement de choses qu'il faut maintenant un peu de vérité et un peu de clarté", a déclaré François Fillon.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-