Ségolène Royal: "il faut faire la révolution du transport propre"

Optimisme

Ségolène Royal: "il faut faire la révolution du transport propre"

Publié le :

Vendredi 30 Octobre 2015 - 08:38

Mise à jour :

Vendredi 30 Octobre 2015 - 08:46
Ségolène Royal était l'invitée de RTL ce vendredi matin. A 30 jours de la conférence sur le climat (COP21) et alors que certains pensent que cette réunion internationale est vouée à l'échec, la ministre de l'Ecologie a fait part de son optimisme. En parallèle, elle est revenue sur la décision de l'UE qui autorise les voitures diesel à polluer plus.
©Capture d'écran RTL

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

Décision de l'Europe d'augmenter le taux d'oxyde d'azote émis par les voitures diesel

"Ce n'est pas une bonne décision. J'ai eu d'ailleurs l'occasion de le dire hier pour demander une réunion de clarification entre la Commission européenne et les ministres chargés de ce sujet puisque cette décision a été prise par un comité technique. Je considère que des décisions de cette importance doivent être prises au niveau politique, c'est-à-dire au niveau de la responsabilité des décisions".

"Il faut toutefois souligner qu'une partie de cette décision est un progrès. La Commission européenne a décidé que désormais les tests de contrôle sur les voitures devaient être faits en conditions normales de conduite et pas en conditions artificielles. Cela va dans la bonne direction. Mais les décisions trop complexes qui ne sont pas comprises par les citoyens sont des décisions qui sont mal faites".

 

Habitude de Bruxelles de prendre des décisions en comité

"C'est bien ça le problème. Mais en même temps, il y a tellement de décisions que parfois il y a des délégations de décisions qui ne devraient pas l'être. Nous allons revoir cette décision au niveau ministériel et cette décision va passer devant le Parlement européen".

"Ça suffit ces décisions qui sont prises dans le secret. Les constructeurs automobiles à énergie fossile sont dans le collimateur et doivent prendre maintenant leurs responsabilités et aider les instances à faire en sorte qu'on ne soit pas obligé de faire le gendarme pour que les constructeurs respectent les règles".

 

La triche automobile concernerait aussi les constructeurs français: la réalité de la consommation de carburant par les voitures irait jusqu'à 40/50% de plus que ce qui est annoncé

"Il faut que ça soit vérifié. Ce qui est clair dans la succession de ces révélations c'est qu'il faut maintenant passer à l'après pétrole. Si tous ces scandales à répétition pouvaient accélérer le passage à la voiture électrique, ce serait bien".

"Il faut faire maintenant la révolution du transport propre. Si les constructeurs français pouvaient joindre leur force pour mettre sur le marché une voiture électrique qui ne coûte pas cher, dont le prix s'échelonnerait entre 5.000 et 8.000 euros, on changerait de civilisation".

 

Quel part pour le nucléaire?

"Le stockage de l'énergie c'est la prochaine révolution énergétique. Nous allons mettre au point la pile à combustible, une voiture électrique qui se recharge en roulant. Nous sommes en train de mettre au point les routes à énergie positive qui produisent de l'énergie".

"Nous sommes à la veille d'une révolution technologique et industrielle que nous devons accélérer. Tous ces scandales doivent projeter nos pays, nos industriels, nos savants, nos techniciens dans la révolution énergétique du futur".

 

COP21: toujours pas d'accord

"Il y a encore beaucoup de travail en 30 jours mais c'est le sprint final. Il y a quand même quelque chose de formidable qui est en train de se passer. C'est la première fois dans l'histoire de l'humanité que tous les pays disent collectivement comment ils vont s'y prendre pour réduire le réchauffement climatique, faire des économies d'énergie, comment ils vont réduire les énergies fossiles, comment ils vont gérer leurs déchets".

"C'est déjà un progrès. Je pense qu'il va y avoir un accord. Tout le monde comprend aujourd'hui que relever ce défi est une chance extraordinaire pour créer des emplois dans des filières nouvelles de la croissance verte".

 

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
Ségolène Royal était au micro de RTL ce vendredi matin.

Commentaires

-