Ségolène Royal sur la Cop21: "nous vivons comme si nous avions trois planètes"

En avant toute

Ségolène Royal sur la Cop21: "nous vivons comme si nous avions trois planètes"

Publié le :

Jeudi 10 Septembre 2015 - 08:31

Mise à jour :

Jeudi 10 Septembre 2015 - 08:44
Ségolène Royal était l’invitée de France Info ce jeudi matin. A trois mois du début de la Conférence Climat de Paris (Cop 21), la ministre de l’Ecologie est revenue sur l’importance de la mobilisation internationale et s’est exprimée sur la fermeture de Fessenheim, prévue désormais en 2018.
©Capture d'écran France Info.

Auteur : AZ

 
-A +A

Cop 21

"Tout le monde ne s’en fiche pas. Ce matin, c’est la mobilisation de l’équipe de France (…), les entreprises s’engagent. Je crois au contraire qu’il y a une mobilisation profonde et là nous entrons dans le sprint final. Il nous reste un peu moins de 200 jours pour que les pays disent très clairement ce qu’ils vont faire à l’échelle planétaire".

 

Lien avec les migrants

"A l’échelle plantaire, plus de la moitié des migrations viennent du dérèglement climatique, c’est-à-dire de l’avancée des déserts, de la raréfaction de l’eau, des communautés villageoises qui n’arrivent plus à vivre de l’agriculture, des villes qui sont menacées par la hausse du niveau de la mer. Aujourd’hui, nous vivons comme si nous avions trois planètes. Hors en 2050, il y aura 9 milliards d’habitants. C’est une question de survie collective. Il faut montrer que la France est très fortement engagée et surtout qu’il y a des solutions".

 

Engagement des pays riches à fournir 100 milliards de dollars d'aides annuelles à partir de 2020 pour permettre aux pays pauvres d'affronter les impacts du réchauffement

"Il faut que ça s’accélère. A la fin de mois de septembre il y a une réunion à l’organisation des Nations Unies sur la décennie du développement. Si on réussi à lutter contre le dérèglement climatique, on règle la question des inégalités nord/sud et la question de la grande pauvreté puisqu’on va permettre à des pays d’accéder au développement grâce aux énergies renouvelables. Ce sont des enjeux très liés les uns aux autres".

"C’est souvent la catastrophe qui permet de déclencher l’intelligence humaine. Je crois que nous sommes sur la bonne voie. Aujourd’hui, lutter contre le dérèglement climatique permet de créer des emplois dans le domaine de la croissance verte et donc c’est quelque chose qui va, à terme, rapporter en termes de développement économique et d’emploi".  

 

L’Etat subventionne des entreprises comme Alstom qui construit des centrales en Chine

"Il faut remettre de la cohérence partout. Sur ce point là, les aides Alstrom seront supprimées. Le Premier ministre va le confirmer tout à l’heure. Ce que j’ai proposé à Alstom c’est que les aides de l’Etat lui soient données pour investir dans les énergies renouvelables. Il faut remettre de l’ordre dans tout le désordre. Nous devons impérativement changer de mode de développement. C’est une chance à saisir".

 

Fermeture de Fessenheim en 2018

"Il n’y a pas besoin de s’énerver. Ce sont des choses sérieuses qui doivent être maîtrisées et gérées avec beaucoup de rigueur. L’engagement sera tenu. Les choses seront faites comme elles ont été dites".

 

Auteur : AZ

 
Ségolène Royal était au micro de France Info ce jeudi matin.

Commentaires

-