Ségolène Royal sur le scandale Volkswagen: un "appât du gain inadmissible"

Ségolène Royal sur le scandale Volkswagen: un "appât du gain inadmissible"

Publié le :

Vendredi 25 Septembre 2015 - 08:50

Mise à jour :

Vendredi 25 Septembre 2015 - 09:33
A l'occasion de la Journée nationale de la qualité de l'air, Ségolène Royal était ce vendredi l'invitée d'Europe-1. La ministre de l'Ecologie a notamment évoqué l'"inadmissible" scandale Volkswagen et annoncé que des tests auraient lieu dès la semaine prochaine sur cent voitures françaises "tirées au sort à partir des plaques d'immatriculation".
©Amez Ugo/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'île de Sein, symbole du réchauffement climatique

"Comme toutes les îles, elle est manacée par la hausse du niveau de la mer".

"Des gens formidables ont décidé de rendre cette île automnome au niveau de l'énergie".

"Il y en a qui traînent les pieds mais il faut suivre ceux qui vont dans la bonne direction".

 

Ce vendredi c'est la Journée pour la qualité de l'air

"On peut l'améliorer sur les transports propres, il faut de plus en plus de voitures électriques".

"Il faut diminuer la pollution industrielle et d'origine agricole".

 

Un nouveau dispositif pour la circulation alternée sera installé lors des pics de pollution

"Cela sera présenté au Conseil des ministres de mercredi prochain".

"Il faut une simplification des procédures".

"Les maires pourront à la fois faire des zones à circulation réduite et en même temps demander au préfet de prononcer une limitation de la circulation, en tenant compte des certificats de la qualité de l'air". 

"Les certificats sont donnés automatiquements sur Internet en fonction de l'année d'achat de votre véhicule".

 

Chez Volkswagen, les têtes tombent partout, même l'Union européenne est concernée

"C'est la raison pour laquelle j'ai réuni les constrcuteurs français, je leur ai demandé ce qu'ils comptaient faire".

"Nous allons faire des tests aléatoires, nous allons choisir cent voitures, tirées au sort à partir des plaques d'immatriculation".

"Les constrcuteurs sont d'accord, ils ont intérêt à faire toute la transparence".

"Il faut appporter des preuves".

"Cette fraude est intolérable".

"Premièrement parce qu'une voiture ça coute cher, la moindre des choses c'est que le consommateur sache ce qu'il achète".

"Deuxièmement, la qaulité de l'air est un fléaux".

"C'est scandaleux, c'est un appât du gain inadmissible".

"Surtout de la part de gens qui font de la publicité sur leur côté serieux".  

"Renault et Peugeot m'ont remercié pour mon initiative".

"Je les crois, je pense qu'il n'y a pas de raison, parce qu'un constrcuteur allemand a triché, que ça porte préjudicie à tous nos industriels".

"Les tests commenceront la semaine prochaine".

 

Est-ce que vous encouragez des poursuites judiciaires contre Volkswagen?

"Il y a déjà des plaintes".

"Jamais je n'ai été informée de rien".

 

Les Verts vous demandent d'interdire le diesel

"Ce n'est pas serieux. On ne peut pas traiter des problèmes de cette gravité là en lançant des slogans idéologiques à l'encontre des intérêts français".

"Il faut ne plus encorager le diesel et investir massivement dans la voiture électrique".

"Il faut accélérer la transistion énergétique".

 

Qu'est ce qui fera le succès du Sommet sur le climat (la COP21, NDLR)?

"Que les grands dirigeants du monde enteir prennent leurs responsabilités".

"Je pense qu'on est en train d'y arriver, il y a des évolutions".

"La France s'implique énormément".

 

Est-ce qu'on a besoin d'un parti Vert?

"Ca, c'est à eux de le dire".

"La dimension environnementale, elle s'intègre à la dimension sociale et économique. Cela peut crééer des emplois".

 

Nicolas Sarkozy a suggéré que, si Emmanuel Macron pensait vraiment ce qu'il disait, il démissione et rejoigne Les Républicains

"Emmanuel Macron est un très bon ministre et c'est bien qu'il y ait une liberté (...) mais c'est vrai qu'il faut faire attention à ce qu'on dit".

"Attention à ne pas créer des polémiques sans solution".  

 

 

La proposition des Verts d'interdire le diesel"ce n'est pas serieux", a tranché Ségolène Royal.


Commentaires

-