Selon Castaner, Sarkozy s'ennuie profondément depuis sa défaite à la primaire de la droite

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Selon Castaner, Sarkozy s'ennuie profondément depuis sa défaite à la primaire de la droite

Publié le 12/08/2017 à 12:38 - Mise à jour à 12:44
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Depuis son retrait de la vie politique, Nicolas Sarkozy ne saurait comment s'occuper. Selon Chrisophe Castaner, l'ancien chef de l'Etat s'ennuierait prodigieusement.

Depuis sa déroute à la primaire de la droite et du centre et une élection présidentielle où il a surtout brillé par son absence, alors que son propre camp se déchirait autour de la candidature de François Fillon, Nicolas Sarkozy s'ennuierait profondément dans sa nouvelle vie.

Du mois, il en aurait fait la confiance de Christophe Castaner si l'on en croit un article du Monde où le porte-parole du gouvernement confie avoir échanger avec l'ancien président de la République lors de l'hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet à Nice.

"J'ai dit à Macron qu'il avait un bon porte-parole", aurait-il donc déclarer à Castaner. Et d'ajouter: "Je vous vois à la télé! Je la regarde beaucoup. Vous savez, je m'emmerde!".

Un spleen qui semble affligé l'ancien chef de l'Etat malgré son nouvel emploi au conseil d'administration du groupe AccorHotels auquel il a accédé début 2017. Toutefois, à en croire l'écrivain Jean d'Ormesson, Nicolas Sarkozy aurait la tête pleine de projets. En effet, l'académicien a expliqué à Valeurs actuelles que l'ex-président de la République souhaite "faire (son) propre fonds et (...) gagner beaucoup d’argent". "Je vais m’installer à Dubaï, Bahreïn, à Singapour et à Hong Kong", aurait-il ainsi précisé. Puis d'ajouter que "Carla est très contente" de ce choix.

Ennui réel ou feint, toujours est-il que Véronique Waché, membre du cabinet de Nicolas Sarkozy, a tenu à démentir les propos de Christophe Castaner sur Twitter.

"Du grand n'importe quoi... si la parole officielle est aussi délirante de fiction, il y a de quoi s'inquiéter", a-t-elle fait savoir à l'adresse du porte-parole du gouvernement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"Je vous vois à la télé! Je la regarde beaucoup. Vous savez, je m'emmerde!", aurait expliqué Sarkozy à Castaner

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-