Elus en costume et danseuses en petite tenue: la métropole de Tours accusée de sexisme (photos)

Elus en costume et danseuses en petite tenue: la métropole de Tours accusée de sexisme (photos)

Publié le :

Lundi 09 Octobre 2017 - 19:08

Mise à jour :

Lundi 09 Octobre 2017 - 19:14
Une photo prise samedi lors de l'inauguration de la station d'épuration de Luynes (Indre-et-Loire) a valu un procès en sexisme à la métropole de Tours. Aux côtés des élus en costume qui coupent le ruban se trouvent en effet deux jeunes femmes peu vêtues.
©Facebook/Tours Métropole Val-de-Loire
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Est-il opportun que de jeunes femmes à moitié nues posent à côté de politiques pour une inauguration? La polémique enfle depuis samedi 7 et l'inauguration de la nouvelle station d'épuration de Luynes, près de Tours. Si le sujet n'a a priori pas de raison de déchaîner les passions, la photo prise ce fameux jour a provoqué de nombreuses réactions. En cause, la présence à côté des élus en train de couper le ruban de deux jeunes femmes peu vêtues.

Minijupe, talons hauts et bandeau sur la poitrine, elles contrastent avec l'image des officiels en costume: Philippe Briand, président de Tours Métropole Val de Loire, Bertrand Ritour, maire de Luynes, ainsi que les représentants des entreprises impliquées dans le projet.

Résultats, en deux jours la publication a été l'objet de plusieurs centaines de commentaires, la plupart dénonçant un sexisme ordinaire où les femmes sont réduits au rôle de "belles plantes" posant à côté des hommes occupés aux affaires sérieuses. Beaucoup interrogent sur la nécessité d'avoir de belles jeunes femmes en tenue légère à leur côté pour inaugurer une station d'épuration. D'autres demandent simplement pourquoi les élus n'étaient pas eux-aussi en maillot de bain pour couper le ruban. D'autres encore y voient un témoignage de la place des hommes et des femmes en politique.

Les deux jeunes femmes n'étaient pas simplement là pour poser devant les objectifs, précise le site 37 degrés mag  mais sont des danseuses de samba qui étaient chargées de l'animation. Ce qui explique leur tenue et n'était pas précisé sur la publication Facebook de la métropole de Tours. Reste à savoir si cela suffira à calmer la polémique à laquelle la collectivité n'avait pas pris la peine de répondre ce lundi 9 au soir. Elle avait par ailleurs maintenu la publication.

La présence des deux danseuses a provoqué de nombreux commentaires outrés.


Commentaires

-