Simone Veil est morte

A l'âge de 89 ans

Simone Veil est morte

Publié le :

Vendredi 30 Juin 2017 - 11:11

Mise à jour :

Vendredi 30 Juin 2017 - 12:49
L'ancienne ministre Simone Veil, qui avait porté la loi légalisant l'avortement en 1974, est morte ce vendredi matin.
©STAFF/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Simone Veil est décédée ce vendredi à 8h15 à son domicile parisien à l'âge de 89 ans a-t-on appris auprès du Journal du dimanche. "Ma mère est morte ce matin à son domicile. Elle allait avoir 90 ans le 13 juillet", a confirmé son fils, l'avocat Jean Veil. Féministe et femme politique engagée, déportée à Auschwitz pendant la Seconde Guerre mondiale et rescapée de la Shoah, elle était devenue ministre de la Santé de Valéry Giscard d'Estaing, en 1974. 

Pendant son mandat elle avait porté contre vents et marées la loi qui porte désormais son nom, sur la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse, en 1975. "Je le dis avec toute ma conviction, l'avortement doit rester l'exception, l'ultime recours pour des situations sans issues. (…) Aucune femme ne recourt de gaîté de cœur à l'avortement, il suffit d'écouter les femmes. C'est toujours un drame, cela restera toujours un drame", avait-elle affirmé le 19 novembre 1974 devant une Assemblée essentiellement composée d'hommes et plutôt réticente à légaliser l'avortement en France.

Engagée politiquement au centre-droit, Simone Veil avait conduit la liste UDF aux élections européennes de 1979, qui avaient lieu pour la première fois au suffrage universel. Fervente militante de la réconciliation européenne, la rescapée des camps de la mort nazis était devenue la première femme à devenir présidente du Parlement européen.

Longtemps membre du Haut Conseil à l'intégration, Simone Veil avait défendu le "oui" au référendum de 2005 sur la Constitution européenne. Elle a écrit en 2007 une autobiographie à succès Une vie dans laquelle cette ennemie de la langue de bois au fort caractère racontait son destin de rescapée des camps, son athéisme, son féminisme.

En 2010, Simone Veil avait fait son entrée chez les Immortels en devant membre de l'Académie française. Sur son épée, elle a fait graver le numéro que les nazis lui avaient tatoué sur le bras à Auschwitz, 78651, ainsi que les devises de la République française et de l'Union européenne.

Connue pour son fort caractère et son engagement de tous les instants, celle qui a été l'une des personnalités préférées des Français était affaiblie depuis plusieurs années. L'été dernier, elle avait été brièvement hospitalisée pour des problèmes respiratoires.

Le président de la République a immédiatement rendu hommage à Simone Veil sur son compte Twitter. "Très vives condoléances à la famille de Simone Veil. Puisse son exemple inspirer nos compatriotes, qui y trouveront le meilleur de la France", a indiqué Emmanuel Macron. 

Féministe et femme politique engagée, Simone Veil s'est éteinte ce vendredi à 89 ans.

Commentaires

-