SNCF: Guillaume Pépy met son mandat "à la disposition du gouvernement" après les pannes à répétition

SNCF: Guillaume Pépy met son mandat "à la disposition du gouvernement" après les pannes à répétition

Publié le :

Vendredi 29 Décembre 2017 - 12:02

Mise à jour :

Vendredi 29 Décembre 2017 - 12:10
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Guillaume Pépy, président de la SNCF, a expliqué vouloir remettre son mandat "à la disposition du gouvernement" ce vendredi. Il sera présent au ministère des Transports pour une réunion de travail début janvier prochain suite aux nombreuses pannes qui ont fortement perturbé le trafic ces derniers mois.

Dès le 8 janvier, la direction de la SNCF devra se présenter au secrétariat d'Etat aux Transports pour une réunion de travail, suite aux nombreuses pannes qui ont marqué l'année 2017. Guillaume Pépy, président de l'entreprise, s'est dit prêt à remettre son mandat "à la disposition du gouvernement".

"Mon boulot avec Patrick Jeantet (président de SNCF Réseau), c'est de trouver des solutions. Le temps n'est pas aux états d'âme", a-t-il expliqué au Parisien. Cependant, il serait surprenant que la SNCF change de président après la réunion prévue avec Elisabeth Borne, secrétaire d'Etat chargée des Transports.

A voir aussi: Incidents dans des gares: Elisabeth Borne demande des comptes à la SNCF

La panne monstre en gare de Montparnasse en juillet dernier ainsi que celle, dans la même gare, de décembre dernier ou encore les gros cafouillages lors des départs en vacances vendredi 22 mais aussi l'arrêt total du trafic à Saint-Lazare mardi 26, sont autant de raisons de convoquer la direction de la SNCF pour la ministre.

Le vieillissement des infrastructures est en cause et les travaux n'ont pas été entrepris à temps selon une étude de l'Ecole polytechnique de Lausanne sorti en 2015. "Cela n'excuse rien. Mais il faut savoir que ce chantier, c'est comme si vous cuisiniez pendant que votre électricien refait votre installation. Nous rénovons le réseau tout en faisant circuler en Ile-de-France l'équivalent d'un avion A 380 toutes les sept secondes. Ces gigantesques travaux, en pleine exploitation, comportent des risques de bugs, d'incidents électriques, des risques de travaux qui ne sont pas suffisamment préparés".

Mais si la réunion de travail devrait répondre à certains problèmes et permettra sans doute de diminuer les incidents, tout ne sera pas réglé pour les usagers de la SNCF. "Avec l'alimentation électrique et la signalisation, on attaque un sujet plus difficile", a précisé Guillaume Pépy. Les voyageurs devront attendre 2025, date à laquelle "l'âge moyen du réseau commencera à baisser".

Guillaume Pépy, président de la SNCF, se rendra à une réunion de travail avec Elisabeth Borne en janvier pour trouver des solutions aux très nombreuses pannes qui ont marqué 2017.


Commentaires

-