SNCF - TGV: bientôt moins de gares desservies? Le gouvernement y songe

SNCF - TGV: bientôt moins de gares desservies? Le gouvernement y songe

Publié le :

Mardi 17 Octobre 2017 - 11:55

Mise à jour :

Mardi 17 Octobre 2017 - 12:05
Dans le cadre de la loi d'orientation des mobilités, la ministre des Transports Elisabeth Borne a présenté lundi différentes pistes de réflexion pour aider, notamment, la SNCF à faire des économies. Et plus globalement permettre la refondation du système ferroviaire français. Le gouvernement songe ainsi à modifier le réseau TGV en supprimant des gares, desservies aussi par les TER.
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La chasse aux doublons est ouverte. Dans une optique de modernisation et aussi de refondation du système ferroviaire français, le gouvernement étudie actuellement différentes possibilités. L'une d'elles, décrite par la ministre des Transports Elisabeth Borne, qui présentait lundi 16 la feuille de route de Jean-Cyril Spinetta (ex-PDG d'Air France-KLM, chargé du dossier), concerne la SNCF, qui pourrait dans les années à venir supprimer des gares desservies par les TGV. A la fois pour aider l'entreprise à faire des économies, mais aussi pour fluidifier le trafic et doper tout le système ferroviaire.

L'objectif n'est pas de mettre de côté les petites villes mais d'éviter que les TGV servent de TER "de luxe" (comme l'avait d'ailleurs pointé du doigt la Cour des comptes en 2014), sur certaines lignes où les trains régionaux croisent parfois les trains à grande vitesse.

"On a un sujet dont il faut être conscient, c'est que les dessertes fines du TGV ont un effet non négligeable sur le modèle économique du TGV", a expliqué Elisabeth Borne.

La ministre des Transports a donc évoqué lundi cette possibilité, à l'étude comme beaucoup d'autres qui entrent dans le cadre du projet de loi d'orientation des mobilités (qui devrait être présenté en 2018). A ce sujet, elle avait déjà fixé les grandes lignes début septembre, prônant une harmonisation de l'ensemble des transports en France. En prenant aussi en compte les nouveaux moyens techniques et technologiques à disposition des entreprises.

"L'innovation ouvre plein de nouvelles possibilités, je pense qu'on est à la veille d'une révolution, comme l'ont été les chemins de fer au XIXe siècle ou l'automobile dans les trente Glorieuses", s'était-elle notamment réjouie. Avant d'ajouter: "La politique des transports et de la mobilité doit répondre à ces deux défis, restaurer l'équilibre et l'efficacité des modes traditionnels, et accompagner l'émergence de ces nouvelles mobilités".

Pour le gouvernement, certaines lignes TGV servent plus de TER "de luxe" que de réels TGV.


Commentaires

-