Solférino, le siège du PS, vendu 45,55 millions d'euros à Apsys, un promoteur immobilier

Solférino, le siège du PS, vendu 45,55 millions d'euros à Apsys, un promoteur immobilier

Publié le :

Mercredi 20 Décembre 2017 - 11:50

Mise à jour :

Mercredi 20 Décembre 2017 - 11:59
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En vente depuis septembre dernier, Solférino, le siège historique du Parti socialiste a trouvé un acquéreur. C'est l'entreprise Apsys, un promoteur immobilier, qui s'installera dans les locaux à l'automne 2018.

Solférino, le siège historique du Parti socialiste a trouvé un acquéreur. C'est le bureau national du PS qui l'a annoncé mardi 19: les locaux de 3.389m² ont été vendus au promoteur immobilier Apsys. L'entreprise devrait prendre possession des lieux dès l'automne prochain.

Pour régler un emprunt effectué auprès du Crédit coopératif pour financer la campagne de Benoît Hamon, le Parti socialiste avait hypothéqué son siège. Mais les échecs successifs à l'élection présidentielle puis aux élections législatives n'ont pas permis au groupe de rembourser les millions d'euros empruntés.

Face à ce trou conséquent dans la trésorerie du parti, le siège qu'il occupe depuis 1981 a donc été mis en vente en septembre dernier. Et c'est le groupe Apsys qui a acheté le grand hôtel particulier du 7e arrondissement moyennant la coquette somme de 45,55 millions d'euros. L'entreprise spécialisée dans la construction de centres commerciaux, dirigée par Maurice Bansay dont le nom a été cité dans l'affaire des Panama Papers, y installera son siège social.

A voir aussi: Vente de Solférino: pourquoi le PS est contraint de vendre son siège du 7e arrondissement de Paris

Le fondateur d'Apsys a été accusé d'avoir financé une partie du capital de son entreprise ainsi que des projets de centres commerciaux avec des millions d'euros venus de juridictions offshore lors des Panama Papers en 2016. Maurice Bansay avait nié ces informations et indiqué que son groupe n'avait "jamais eu recours à des sociétés offshores pour financer ses projets et à fortiriori pratiquer de l'évasion fiscale", comme le rappelle Le Monde.

Apsys, qui a notamment imaginé le centre commercial Beaugrenelle du 15e arrondissement, "prendra possession des lieux à l'automne 2018 et y mènera d'importants travaux de rénovation (pour une durée estimée à deux ans)", a-t-il été expliqué dans un communiqué.

Quant au Parti socialiste, qui a précisé "envisager" le licenciement de 60 permanents de la rue de Solférino, il devra avoir quitté les lieux au plus tard le 30 septembre prochain et accessoirement se trouver un nouveau siège.

Solférino, siège du Parti socialiste depuis 1981, a été acheté 45,55 millions d'euros par le promoteur immobilier Apsys.


Commentaires

-