Sondage: huit Français sur dix satisfaits des démissions de François Bayrou, Sylvie Goulard et Marielle de Sarnez

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Sondage: huit Français sur dix satisfaits des démissions de François Bayrou, Sylvie Goulard et Marielle de Sarnez

Publié le 22/06/2017 à 19:44 - Mise à jour à 19:45
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après l'annonce du nouveau gouvernement d'Edouard Philippe, mercredi, les Français ont en grande majorité approuvé les démissions de François Bayrou, Sylvie Goulard et Marielle de Sarnez, qui ont jeté l'éponge suite aux soupçons d'emplois fictifs au MoDem.

Fort de la majorité obtenue aux législatives par La République en Marche, le Premier ministre Edouard Philippe devait avoir un remaniement gouvernemental relativement facile. Mais tout a été compliqué par de nouveaux soupçons d'emplois fictifs qui se sont mis à peser sur les élus du MoDem.

Résultat, face à l'ouverture d'une enquête préliminaire visant le parti du centre, trois ministres ont "choisi" de démissionner. Ainsi, François Bayrou, qui avait hérité du ministère de la Justice, a claqué la porte un mois et deux jours après sa nomination. Il a été suivi par Marielle de Sarnez, qui a été autant de temps ministre chargée des Affaires européennes, et de Sylvie Goulard, qui était ministre des Armées.

Si ces trois démissions ont été vécues par certains membres et sympathisants du MoDem comme une injustice, plus de 80% des Français s'en sont montrés satisfaits, dans un sondage Odoxa réalisé pour Franceinfo et Le Figaro. Ce qui représente huit Français sur dix, qui ont même assuré avoir été "soulagés" de ces démissions.

Et le nouveau gouvernement d'Edouard Philippe a aussi globalement plu aux Français. D'après ce sondage, 56% des personnes interrogées se sont déclarés satisfaits par ce remaniement ministériel. Des pourcentages qui se reflètent aussi dans la confiance accordée au président de la République sur la question de la moralisation de la vie politique: six Français sur dix croient en Emmanuel Macro, à ce sujet.

En revanche, 57% des Français voient d'un très mauvais œil le fait que Marielle de Sarnez et Richard Ferrand puissent prendre la tête des groupes MoDem et LREM à l'Assemblée nationale.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


François Bayrou a annoncé mercredi 21 sa démission de son poste de ministre de la Justice. Il assurait pourtant en début de semaine qu'Emmanuel Macron ne lui avait pas demandé de partir. Il s'agirait donc d'un choix personnel.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-